Violez qui vous voulez …

Share

Vous connaissez la chanson qui finit par « Embrassez qui vous voulez … »
et bien, on va pouvoir en créer une autre « Violez qui vous voulez ».

Aux USA, mentir est une faute incommensurable.
Lorsque vous désirez entrer aux USA, vous devez remplir un document disant que « vous n’avez pas de contact avec des trafiquants, des terroristes … » (Je cite de mémoire, n’ayant pas le document sous les yeux).

Personne n’écrit « oui, je suis en contact avec des terroristes et j’aimerais bien monter un petit attentat contre vous », tous les policiers le savent. Par contre, si vous êtes arrêté, ce document sera capital contre vous, pour démontrer que vous avez MENTI.

Et bien dans l’affaire DSK, si on s’attache uniquement aux vérités ou aux mensonges de la présumée victime, l’agresseur lui peut repartir en toute impunité !

Ecoutez la réaction d’Emmanuelle Piette, Présidente du Collectif Féministe Contre le Viol, sur France Inter qui parle d’une « prime à l’agresseur » !

Peu importe, la suite de ce roman feuilleton.

Les journalistes, les politiques, les amis … se sont tous lâchés pour expliquer qu’ils le savaient … des femmes ont expliqué qu’elles rusaient pour ne jamais se trouver seules en sa compagnie !
Violeur ou séducteur abusant …. on peut jouer sur les mots, mais la vérité, elle, a éclaté : nous avons en face de nous un malade … qui doit se faire soigner.

Et le laisser repartir en campagne comme si de rien n’était serait tout simplement
de la NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER : pour lui et pour les femmes qu’il croisera.

L’advertance oblige à agir en fonction de ce qui est et non de ce que l’on voudrait.
Tant d’intelligence anéantie par tant d’addiction ! C’est vrai c’est du gâchis.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.