Vaccins obligatoires : réagissez en force !

Share

Le rapport du « Comité d’orientation citoyenne sur la vaccination » rendu public le 30 novembre 2016 préconise de  faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons dans toute la France.

En plus du DT-Polio, il deviendrait obligatoire de vacciner tous les nourrissons avec le super-vaccin hexavalent (contenant de l’aluminium et le vaccin contre l’hépatite B) pourtant très controversé, avec le vaccin contre le pneumocoque, le vaccin contre le méningocoque C et le triple vaccin ROR ainsi que les rappels du calendrier vaccinal actuel, soit bien onze vaccins au total (contre trois actuellement).

On explique souvent le fait de conjuguer plusieurs vaccins en une seule injection par un confort supplémentaire pour le nourrisson qui ne doit supporter qu’une seule injection ! Que de sollicitude envers un être démuni, et que de pression sur les parents !

Je vous conseille :

Ce n’est pas facile de se faire entendre pour les gens compétents (Pr Joyeux) !  …*

« En marche pour la liberté vaccinale a organisé une première mobilisation le 8 juillet dans plusieurs villes de France. Cette rencontre a été l’occasion d’échanger avec Jacques Bessin, qui a pris la décision de ne pas faire vacciner sa fille tant qu’il n’aurait pas l’assurance de l’innocuité des vaccins (voir ici le résumé de l’affaire), et Serge Rader, pharmacien lanceur d’alerte et auteur du livre « Le racket des laboratoires pharmaceutiques : et comment s’en sortir ».

Ecoutez sa position, avant même l’obligation des 11 vaccins !
Ecoutez ce que contiennent les vaccins :

Il est intéressant de voir que la France remporte un triste record : l’obligation de vacciner.

NON À L’OBLIGATION VACCINALE, OUI À LA LIBERTÉ DE CHOIX

Pour signer la pétititon, c’est ici.

Merci à l’ISPN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle), de nous rappeler que :

L’acte vaccinal est un acte médical soumis aux libertés fondamentales

La banalisation de la vaccination a fait oublier au public et aux institutions deux aspects très importants du débat :

1/ Un vaccin n’est pas un acte anodin. De nombreux effets secondaires peuvent y être associés. La liste de ces effets secondaires figure sur chacune des boîtes.

Lorsqu’un enfant réagit mal à un vaccin, les parents ne pourront pas se retourner contre le laboratoire fabriquant : ils étaient prévenus !

2/ En raison de cela, le vaccin, n’échappe pas au droit médical et notamment à la loi dite « Kouchner » de 2004 selon laquelle le consentement du patient est nécessaire avant tout acte médical. A cette liberté du consentement, s’ajoute un autre droit : l’inviolabilité du corps humain, reconnu par l’article 16-1 du Code Civil.

Ce sont là des droits fondamentaux.

Il y a donc une contradiction dans la loi, qui d’un côté, oblige sous peine de prison les parents à faire vacciner leurs enfants et de l’autre les autorise à faire valoir leur consentement pour tout acte médical.

Que disent les juges dans ce cas ?

Ils sont bien embêtés.

Dans le cas de Jacques Bessin, qui a été traduit en justice pour ne pas avoir fait vacciner ses enfants, un non-lieu a été requis.

Obtenir la liberté vaccinale

Si la politique vaccinale des autorités était expliquée, adaptée à chacun et que les victimes étaient prises en compte, l’adhésion à la vaccination serait beaucoup plus sûre.

Mais au lieu de proposer une politique vaccinale intelligente à la hauteur des attentes d’un peuple libre, les autorités préfèrent utiliser la répression !

Guidées par des intérêts économiques qui se moquent bien de la santé des citoyens, elles ont fini par vouloir passer en force. Ce faisant, elles risquent de braquer tout le monde. Et de créer de vastes réseaux de résistance.

Il y a bien des manières de résister à la volonté du Gouvernement.

Comptez sur l’IPSN, pour les utiliser toutes : pétitions, rassemblements, lettres d’information, action en justice…

Pour signer la pétition, c’est ici.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

À propos de Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Pétitions, Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *