Un petit tour dans la réalité

Share

Laurent Grandguillaume, député de la 1ère circonscription de la Côte d’Or, a pris une grande décision : comprendre l’entreprise !

Le meilleur moyen pour le faire : y effectuer un stage !
Comme les élèves de 3ème, ce grand garçon a donc effectué une « séquence d’observation en milieu professionnel« , en termes clairs : un séjour d’une semaine dans une entreprise.

En cela il répondait à l’invitation de l’association patronale Entreprise et Progrès, comme le précise Huffington Post:

« Les députés français, qui votent à longueur d’années quantité de lois relatives à l’économie mais ne sont que 10% à avoir une expérience en entreprise, se voient proposer un stage par l’association patronale Entreprise et Progrès.

« Moi parlementaire, une semaine dans les pas d’un PDG »: l’association de 120 entrepreneurs et patrons d’entreprises de toutes tailles et tous secteurs propose à partir de cet été et pour les années à venir des stages d’une semaine prolongeables, à tous les députés pendant la pause parlementaire estivale.

« Les députés français connaissent peu l’entreprise »

« Notre constat est que les députés français connaissent peu l’entreprise et nous pensons que, s’ils la connaissaient mieux, ils seraient plus en confiance pour légiférer », a expliqué à l’AFP Denis Terrien, président d’Entreprise et Progrès, organisation créée en 1970 et revendiquant l’idée qu' »il n’y a pas de développement économique sans développement social ». Le but est de « créer la rencontre entre un député et un PDG, qui sera bénéfique aux deux », affirme Denis Terrien, qui a envoyé lundi un appel à candidature à tous les députés.

Quelle entreprise a–t-il choisie ? Nature et Découvertes, où manifestement sa semaine n’a pas été celle d’un stagiaire lambda faisant des télécopies. M. Grandguillaume détaille son séjour sur le site d’Huffington Post :

– 28 juillet : premiers échanges avec le directeur général, découverte de l’entreprise et des enjeux
– 29 juillet : à la découverte d’une fiche de paye. Simplifications attendues ?- 30 juillet : réunion avec comité Allemagne, visite d’entrepôt, magasin Parly II, service ressources humaines. Il tweete « passionnant cette semaine qui me permet de trouver de nouvelles idées de simplification et d’échanger avec les équipes »
– 31 juillet : échanges ce matin avec les équipes du siège, rencontre avec le service financier, informatique. Echanges également avec les salariés et des délégués du personnel
– 1er août : dernier jour de stage à Dijon, ce qui lui a permis de confronter les mesures de simplification au ressenti des acteurs de terrain.

Quels fruits en a-t-il tiré ? Intéressons-nous à son rapport de stage. Voici ce qui en ressort :
« Ce stage n’a pas changé l’image que j’ai de l’entreprise, il m’a été utile pour confronter les mesures de simplification en préparation avec le regard des acteurs de terrain: service des ressources humaines, école de formation, services financiers, juridiques, informatique et qualité, fondation, vente, stock… Une des principales problématiques qui a été abordée et a été celle du manque de visibilité pour investir car dans notre pays, depuis bien trop longtemps, nous multiplions les normes et nous bousculons régulièrement les règles fiscales.

De nouvelles idées sont nées de ces rencontres. Je ne manquerai pas de les approfondir pour, je l’espère, aboutir à de nouvelles actions qui améliorent l’écosystème entrepreneurial et donc la capacité à créer des emplois. »

Il ne nous reste plus qu’à attendre les changements.

Manifestement, il pense avoir fait du bon travail puisqu’il dit  « Ensuite, ces échanges ont été réciproques puisque beaucoup m’ont posé des questions sur mon rôle de parlementaire, la nature de mon travail à l’Assemblée et les difficultés que je peux rencontrer dans ce cadre. Ce qui montre la nécessité de rapprocher le monde du travail et le monde politique. »

Qu’il n’oublie pas que c’est surtout le monde politique qui a besoin de comprendre le monde de l’entreprise … nous, électeurs, en fonction des orientations prises, nous voyons tout de suite si le monde  de l’entreprise, sur lequel tout repose, a été compris … ou si ce ne sont que du blabla et des opérations de communication.

Affaire à suivre en toute advertance !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

À propos de Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu.
Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.

Ce contenu a été publié dans Economie, Travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *