Santé : réparation ou prévention ?

Share

La manière dont nous appréhendons notre santé est cruciale.

Sommes-nous du style à vivre sans nous préoccuper de rien :
– manger ce qui nous tente sans regarder ni la provenance, ni la composition,
– ne pas faire d’exercice,
– boire sans modération,
– …
et à compter sur la médecine pour compenser nos erreurs ?

ou bien sommes-nous du style à considérer que la nourriture que nous absorbons est notre premier médicament et qu’une nourriture saine ne peut que contribuer à la bonne santé de notre corps ?
Que s’occuper activement de notre enveloppe charnelle ne peut que nous aider à éviter la maladie ?

Je vous invite à regarder la vidéo éditée par par L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, qui a pour objectif de « militer pour permettre à tous et à chacun un libre accès à une médecine naturelle sérieuse comme complément et/ou comme alternative à la médecine conventionnelle. »

Le but est de savoir utiliser les deux médecines en fonction des pathologies et non d’utiliser systématiquement une arme lourde pour une petite maladie, avec quelques années plus tard des slogans idiots du style « les antibiotiques, ce n’est pas automatique », comme si c’étaient les patients qui les avaient exigés au départ.

Je me souviens du regard de désapprobation que me lançait mon médecin lorsque j’osais dire que je ne voulais pas d’antibiotiques pour mes enfants ! J’étais tout de suite cataloguée parmi les mères inconscientes !

Lorsque nous voyons les derniers énormes dysfonctionnements dans le monde médical (Médiator et prothèses mammaires pour ne citer que les plus récents) alors que soi-disant tout est fait pour s’assurer de l’absence de danger (merci l’AFSSAPS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), nous comprenons aisément que nous n’avons plus qu’un seul choix : nous prendre en charge.

Toute la médecine conventionnelle adore pointer du doigt les médecines traditionnelles au motif qu’il y a absence de preuves scientifiques quant à leur fonctionnement, cela ne signifie pas pour autant qu’il y a absence de résultats. Je pense notamment à l’homéopathie.

Vivez en advertance en pensant davantage à anticiper et à prévenir plutôt qu’à guérir.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Non classé, Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.