Ron Finley, le gangster jardinier de Los Angeles

Share

Ron Finley, c’est un homme qui par son énergie a réussi à transformer son environnement.

Le gangster jardinier de Los Angeles

Ron Finley, le gangster jardinier de Los Angeles

Nous savons que les émotions sont de l’énergie et que cette énergie va produire des merveilles ou des cataclysmes en fonction de son utilisation.

Et bien, à Los Angeles, Ron Finley a ressenti une immense colère devant le gâchis ambiant :
– malbouffe
– désoeuvrement
– terrains inoccupés

et il a transformé cette immense colère en action : remédier à cet état de fait en retrouvant une autonomie alimentaire et ainsi manger sain, bio et local.

L’idée était simple, mais pour la réaliser, il fallait pouvoir cultiver soi-même son jardin. Le hic : les terrains ne lui appartenaient pas ! C’est ainsi qu’il est devenu gangster jardinier en plantant des légumes illégalement.

Comment s’y est-il pris ?

Il a créé une association L.A. Green Grounds et partout où un espace est disponible il crée un potager bio. Chacun peut se servir.

Ainsi, pour Ron Finley, occuper l’espace de cette manière c’est dessiner sa propre réalité. Il se voit comme un graffeur, faisant pousser des graffiti végétaux.

Il a donné une conférence à TED que vous pouvez suivre ci-dessous (sous-titres en français disponibles)

Phrases de Ron Finley à méditer en advertance

J’ai particulièrement aimé quelques unes de ses phrases :

« J’ai vu mon potager se transformer en outil éducatif, un outil pour la transformation de mon quartier. »

« Pour changer la communauté, vous devez changer la composition de la terre. Nous sommes le sol. »

« S’occuper d’un potager est l’acte  le plus thérapeutique et provocateur que vous pouvez faire, spécialement à l’intérieur des villes. »

« Si les gamins font pousser du chou, ils mangent du chou. Si les gamins font pousser des tomates, ils mangent des tomates, mais si on ne les expose pas à ce genre d’expériences, si on ne leur montre pas comment la nourriture affecte notre esprit et notre corps, alors ils mangent aveuglément tout ce que vous pouvez mettre devant eux. »

« Ce qui est gratuit n’est pas durable. Le truc drôle à propos du durable, c’est qu’il faut l’entretenir pour durer. »

« Ce que je veux dire c’est qu’il faut mettre les gens au travail, sortir les enfants de la rue, qu’ils apprennent à connaître la joie, la fierté et l’honneur de faire pousser leur nourriture et ouvrir des marchés fermiers. »

Il a retourné la donne du monde des jeunes qui s’affirment par la rébellion et la violence en créant un dicton : « Si tu n’es pas jardinier, tu n’es pas un gangster. »

« Tu es un gangster, attrape ta pelle, et que cette pelle soit ton arme favorite. »

Voilà une très belle initiative : à dupliquer sans modération et avec advertance !

 

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Education, Environnement, Naturel et bio, Vies avec advertance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.