Qui fait respecter la loi ?

Share

Site de S0S Racisme : que dit la loi

Les actes racistes sont condamnées par la loi sur la liberté de la presse du 29 Juillet 1881 et des dispositions du code pénal. Par acte raciste, on entend:

– l’injure raciale publique et non publique réprimées respectivement par l’article 33 alinéa 3 de la loi de 1881 et l’article R.624-4 du code pénal. L’injure se définie comme « toute expression outrageante, terme de mépris ou invective », adressée à une personne ou à un groupe à raison de leur origine ou de leur appartenance une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. Lorsqu’elle est publique, l’auteur encourt jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 22 500 euros d’amende. Lorsqu’elle est non publique, l’auteur encourt jusqu’à 750 euros d’amende.

– la diffamation raciale publique ou non publique réprimées respectivement par l’article 32 alinéa 2 de la loi de 1881 et l’article R.624-3 du code pénal. La diffamation est définie comme « toute allégation ou imputation d’un fait [précis et erroné] qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé ». Lorsqu’elle est publique, l’auteur encourt jusqu’à 1 an de prison et 45 000 euros d’amende. Lorsqu’elle n’est pas publique, l’auteur encourt jusqu’à 750 euros d’amende.

– la provocation raciale réprimée par l’article 24 alinéa 8 de la loi de 1881. Les moyens sont multiples (discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publiques ; écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support vendus ou distribués dans un lieu public ; tout moyen de communication au public par voie électronique etc.). L’auteur encourt jusqu’à 1 an de prison et 45 000 euros d’amende.

Qui fait appliquer la loi ?
Je pose cette question, car au fil de l’internet, je viens de tomber sur des textes de chansons qui manifestement devraient interpeler nos dirigeants. Or, manifestement, ces groupes ont pignon sur rue, leurs chansons sont diffusées sur les radios et leurs albums sont en vente dans les grandes enseignes … et cela ne dérange personne.

Vous trouverez beaucoup de ces textes sur le post de Michel Herland, professeur à l’Université des Antilles et de la Guyane, Martinique, Antilles françaises, qui publie sur son blog Mondes Francophones Le Rap haineux » : révélateur social

On peut comprendre le manque de racines et de repères, on peut comprendre qu’il y ait des blessures, cela n’excuse pas pour autant ces comportements et ces appels à la violence, voire au meurtre.

On ne peut comprendre la République qui laisse insulter et menacer, et qui par conséquent cautionne ces violences.

Dans des écoles, des enfants refusent d’apprendre des mots nouveaux car cela fait « fille ». De nombreux enfants quittent l’école sans aucun diplôme. Des professeurs se voient moqués : le « grand frère » gagne bien plus en dealant …
Tout cela alimente une violence latente, qui s’exprime au quotidien sans être débusquée et éliminée dès qu’elle apparaît.

Quand on n’a pas de mots pour dire ses maux, on insulte en paroles tout d’abord, puis parfois en actes. La brutalité affleure.

Est-ce que nous pouvons dire que la culture française consiste à apprendre à respecter l’autre et aussi à se respecter elle-même en étant fière de ce qu’elle offre ? Est-ce que nous pouvons dire que cette culture doit être inculquée sans relâche dès les premiers pas dans l’école en organisant des cercles de paroles, des échanges, la mise en place de la communication assertive … toutes ces techniques qui permettent de développer l’écoute et la compréhension avant le jugement et le rejet ?

Notre culture, vilipendée par ces nouveaux Français, fait rêver quantité de candidats à une vie meilleure. Elle représente un idéal. Mais, elle ne doit rien au hasard, elle est le fruit de combats et de labeurs, d’une vision du monde laissant une place aux démunis. Aux frontons des mairies s’inscrivent « liberté, égalité, fraternité », dans les églises le partage est prôné, et de nombreuses associations et bénévoles (laïcs ou religieux) s’occupent activement et de manière désintéressée des personnes dans le besoin.
Oui, la France et plus globalement l’Europe font rêver. Elles font rêver par ce qu’elles ont accompli.
Comme le disait si justement Churchill : la démocratie est le moins pire des régimes politiques, mais il ne peut résister et persister qu’avec une population éduquée.

Dans quel confort vivent ceux qui respirent la haine ?

Ecoutons Jean-Paul Orcel, non disposé à s’en laisser conter, donner sa réponse en musique :

Autre manière d’aborder les choses : l’humour du Comte de Bouderbala

https://www.youtube.com/watch?v=ogyM7WFCAB4 Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, Ironies, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.