Qu’est-ce qui se cache derrière votre téléphone portable ?

Share

Nous achetons les produits dont nous avons besoins sans faire de recherche approfondie sur les circonstances de leur fabrication.

Le téléphone portable n’y fait pas exception et certains d’entre nous en changent fréquemment, parce qu’ils sont adeptes des nouvelles technologies, à l’affût des nouveautés et/ou frimeurs.

Peut-être que savoir les enjeux engendrés par les téléphones nous aidera à réfléchir à nos achats.

En fait, beaucoup d’autres articles que les téléphones portables sont concernés par cet article. On peut citer en vrac les téléviseurs plasma, consoles pour jeux vidéo, ordinateurs portables, PDA, MP3, MP4, jeux électroniques, appareils photographiques mais aussi les fusées spatiales, missiles, GPS, satellites, armes téléguidées…

Quel est leur point commun ? Tous ont nécessité l’utilisation du coltan pour leur fabrication.
Mais qu’est-ce que le coltan ? C’est un minerai de couleur noire ou brun-rouge contenant deux minéraux associés, la colombite (Fe, Mn) (Nb, Ta)2O6 et la tantalite (Fe, Mn) (Ta, Nb)2O6, d’où son nom né de l’association de la première syllabe des noms des deux minerais : col et tan.

Le coltan est une source importante pour la production du tantale et, plus accessoirement, du niobium. Le tantale est très prisé pour sa grande résistance à la corrosion. Considéré comme un métal stratégique, il est surtout utilisé dans la fabrication de condensateurs pour les équipements électroniques mais entre également dans la composition d’alliages de cobalt et de nickel dans l’aéronautique et particulièrement la fabrication des réacteurs. On l’utilise aussi comme revêtement dans les échangeurs de chaleur et dans des alliages pour les outils de coupe ou de tournage.

Le tantale préparé à partir du coltan est indispensable à la fabrication de composants électroniques, notamment condensateurs et filtres à onde de surface, utilisés en particulier dans les téléphones portables. Le secteur de l’électronique monopoliserait ainsi 60 à 80 % du marché du tantale.

En 2000, une pénurie mondiale et une hausse des prix du tantale auraient empêché la fabrication de la PlayStation 2 de Sony en quantité suffisante.

Et là on commence déjà à comprendre son intérêt crucial.

Mais au fait, où en trouve-t-on du coltan ? les réserves naturelles sont faibles et le gisement le plus important se situe en Afrique et plus précisément en RDC, République Démocratique du Congo
(Thaïlande 5 %, Brésil 5 %, Afrique 80 %, Australie10 %)

Et brusquement, nous regardons notre téléphone avec d’autres yeux. Car si une guerre fait rage dans ce pays et si les habitants sont les premières victimes de ce minerai qui devrait leur apporter la richesse, cela est directement la conséquence de l’exploitation du coltan.

En novembre 2008, L’Ecole de Guerre Economique publie un rapport intitulé « La guerre du coltan en RDC« .

Un rapport des Nations Unies a dénoncé l’exploitation des ressources naturelles du Congo.

Il existent des rapports qui démontrent que le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi sont impliqués dans le trafic du coltan au Congo, et que ces pays utilisent les profits de son prix élevé pour continuer leurs guerres.

On estime que l‘armée rwandaise reçoit au moins 250 millions de dollars en 18 mois grâce à la vente du coltan, même si le Rwanda ne possède pas de coltan.

Regardez ce documentaire tourné par Patrick Forestier en 2007, qui va mieux vous expliquer ce dont il s’agit :

Frank Poulsen a également enquêté sur ce thème « Qu’y a-t-il de commun entre un téléphone portable et la guerre civile au Congo ?  » et il en en fait un documentaire « Blood in the mobile »
Sur cette page d’Arte vous trouverez d’autres vidéos vous aidant à mieux comprendre le problème.

Évidemment, il est simple d’accuser les sociétés industrielles. Ce sont les méchants : hypocrites, elles jurent la main sur le cœur qu’elles achètent non pas le coltan au Rwanda mais en Chine, alors que par un système d’achat et de vente entre sociétés, c’est bien le coltan de la République du Congo qui est ainsi vendu. Comme de plus, il n’existe aucun coltan en Chine, la réponse de sa provenance est vite déduite !!!

Mais le cynisme des dirigeants de ces sociétés importe peu, car en fait c’est nous qui détenons la réponse.

Une société ne développe des produits que pour répondre à des besoins. S’il n’y a aucun client, la société périclite d’elle-même. Nous avons donc une réelle responsabilité en tant que consommateur.

Les Nations Unis profèrent de belles paroles, les casques bleus se déploient, les multinationales promettent et … nous achetons fiers d’exhiber la dernière merveille et inconscients de ce qui se passe et des ravages humains que cela entraîne.

Comment réagir avec advertance à notre niveau ? à chacun de trouver sa réponse, car le problème moral soulevé est immense et la seule bonne réponse de supprimer ces objets est une réelle décision à prendre, avec des conséquences non neutres.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, Economie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.