Que mangez-vous ?

Share

Le Dr Edmond Bordeaux Székély a été un précurseur dans l’anticipation des problèmes de santé que pourrait nous causer une nourriture toujours moins naturelle et toujours plus artificielle.

Né en 1905 et décédé en 1979, il avait perçu les dangers des désherbants, des pesticides et autres engrais artificiels, ainsi que de tous les additifs alimentaires.

Pour lui, la nourriture se classait en 4 catégories :
– les aliments biogéniques = qui donnent la vie, tels que les graines germées, les jeunes plantes, la spiruline, les algues
– les aliment bioactifs = qui entretiennent la vie, tels que les fruits, les légumes et les oléagineux crus et en bon état de fraîcheur
– les aliments biostatiques = qui ralentissent la vie, tels que les aliments d’origine animales, les aliments cuits
– les aliments biocidiques = qui tuent la vie, et cela concerne tous les aliments contenant des produits chimiques.

Pour lui, lorsque les aliments biostatiques et biocidiques représentent plus de 25% de l’alimentation quotidienne, le corps se pollue et au fil du temps la maladie s’installe.

Evidemment, ça sonne un peu fort à nos oreilles.

Est-ce qu’on prend la peine de regarder ce que nous avons mangé aujourd’hui ou bien connaissons-nous déjà la réponse ?

Vivre avec advertance, c’est accepter d’aller regarder ce qui nous dérange et de décider ensuite.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Alimentation, Conscience, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.