Pistes d’amélioration pour l’Education Nationale

Share

Eduquer les chevaux pour atteindre la perfection

Eduquer les chevaux pour atteindre la perfection

« Pistes d’amélioration pour l’Education Nationale », tel pourrait être le message d’Alexis Gruss.

Alexis Gruss, Directeur du Cirque National Alexis Gruss, perpétue la tradition équestre héritée des écuyers militaires dans le cirque, puisque le cirque moderne, voulu par le major anglais Philip Astley, donne une large place au dressage équestre dans le spectacle.

La marque de fabrique d’Alexis Gruss est la perfection de ses spectacles. Il travaille avec ses 60 chevaux de manière à laisser l’art transparaître au-delà du travail car pour lui « la définition de l’art, c’est le travail effacé par le travail ».

Aussi quand il parle éducation, je chausse mes lunettes pour lire plus attentivement. Voici l’article que j’ai trouvé (malheureusement le titre de la revue n’apparait pas)

« Je ne dresse pas les chevaux, je les éduque. La différence ? C’est le respect, base de toute éducation digne de ce nom. Et respecter signifie s’adapter. J’ai soixante chevaux et soixante méthodes différentes d’éducation  ce n’est pas au cheval de s’adapter à moi, c’est à moi de m’adapter à lui.

C’est cela, respecter. C’est savoir écouter, et pas seulement avec ses oreilles : c’est voir, sentir, toucher, être présent à l’autre avec tous ses sens. Sans cela, rien ne se transmet. La parole ne suffit pas ; il faut l’alliance du mot et du geste. J’en fais l’expérience tous les jours avec les chevaux. Ce matin encore, Domino, le pur-sang que je montais, n’est pas venu correctement à l’appel, parce que mon toucher n’était pas le bon.

Mais cette vérité vaut dans toute relation de transmission. Or, notre époque l’oublie, et cela, à mon sens, explique tant de dérives dans les comportements ; quand le savoir ne passe plus que par la pensée, par le travail intellectuel et passif, il ne peut être véritablement intégré. Car la mémoire a besoin du geste, de l’effort physique, des erreurs commises …

C’est la différence entre ce que propose l’enseignant, qui se sert uniquement de l’argumentation pour faire comprendre quelque chose, et le maître, qui parle moins qu’il ne montre le mouvement. Avec le cheval, il me faut être un maître si je veux véritablement « transmettre ». Et il en devient lui aussi mon maître. Moi, je ne sais rien ou, quand je crois savoir, je m’aperçois que je ne sais rien ; on apprend uniquement dans la rencontre, c’est un mouvement sans fin. Alors, comment résumer en un mot tout ce que j’ai pu découvrir grâce aux chevaux ? Peut-être en disant qu’avec eux, j’ai tout simplement appris à vivre avec les hommes. »

A l’heure où la France s’interroge sur son modèle éducatif, ce modèle me semble très advertancien :
– respect de l’autre et éducation pour libérer le potentiel de chacun et obtenir le meilleur pour lui et donc pour la société et non pour répondre à une idéologie ou une fierté.
– implication de maîtres passionnés et non d’enseignants blasés et qui donnent envie d’apprendre et non de se vautrer devant la télévision (8,4/20, c’est la note moyenne obtenue par un élève accro à la télé-réalité)
– transmission fondée sur l’expérimentation et la participation et non l’écoute statique vissé sur son siège pendant des heures
pédagogie par l’échec : qu’est-ce que j’apprends ainsi à vie …

Monsieur Gruss voudriez-vous s’il vous plait aider nos enseignants à vivre pleinement leur métier et à se sentir investis d’une mission cruciale ? Le plus beau métier du monde est en train de sombrer !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

À propos de Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu.
Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.

Ce contenu a été publié dans Education, Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *