L’indignation n’est-elle réservée qu’à certains ?

Share

Il existe aujourd’hui quelque chose de difficile à comprendre :
– d’un côté, les mouvements dits de gauche prônent régulièrement l’objection de conscience

Etymologie : du latin objectare, mettre devant, jeter devant, opposer, exposer (à un danger), reprocher.

L’objection est ce que l’on objecte, ce que l’on oppose à une affirmation, à une proposition, à une demande. (Ex : Faire une objection).

L’objection de conscience désigne le refus d’accomplir ses obligations militaires (Service militaire, enrôlement) en s’appuyant sur des opinions philosophiques, politiques, morales ou religieuses qui prônent le respect de la vie humaine. L’objection de conscience est un acte personnel qui doit être distingué de l’insoumission. (Source Le Dictionnaire de Toupie)

ou bien l’insoumission

Etymologie : préfixe in, négation, et du latin submittere, soumettre, abattre, plier, humilier.

L’adjectif « insoumis » qualifie ce qui n’est pas soumis, qui ne fait pas preuve de soumission, de docilité, d’obéissance.

Un insoumis est une personne qui refuse la soumission, qui se rebelle, qui ne se soumet pas à l’autorité.

Dans le langage militaire, un insoumis est celui qui refuse la conscription militaire ou qui n’a pas rejoint son corps d’affectation dans le délai prescrit par l’autorité militaire sur sa feuille de route.
(Source le Dictionnaire de Toupie)

ou bien l’indignation
Un des livres phares ces derniers temps, dont la publicité a été faite à grands renforts de média, a été « Indignez-vous » de Stéphane Hessel, essai qu’il a publié en 2010 et incitant les personnes à avoir un esprit de résistance, et donc d’oser s’indigner au lieu de subir.

et d’autre part, un jeune qui dort aujourd’hui à Fleury Mérogis pour être dans cet état d’esprit.

En effet, Nicolas, est un jeune participant actif à la Manif pour Tous.
Le 28 mai 2013, la veille du dernier grand rassemblement manif pour tous, Nicolas est interpellé. Il passe en comparution immédiate pour identité imaginaire et non dispersion après sommation. Il doit payer une amende de 200 euros avec sursis. Le parquet fait appel, mais le jeune homme sort libre.

Le 16 juin, Nicolas fait partie des quelques 1500 opposants au mariage pour tous venus attendre François Hollande devant le siège de M6, où le président de la République passe dans l’émission Capital.
Ensuite, en marge du mot d’ordre initial, quelques manifestants (une trentaine) se rendent sur les Champs-Elysées. Brusquement la police charge sans sommation et Nicolas s’enfuit et se réfugie dans la pizzeria « Pizza Pino ». Il y est interpellé violemment par la police et se débat. Plus tard, il refuse un test ADN arguant du fait qu’il a été arrêté sans raison et qu’il n’y aucune affaire de moeurs dans cette histoire.

Il faut savoir que prélever l’empreinte génétique de quelqu’un n’est pas une banalité.

Quand peut-on prélever l’ADN ? (Source Wikipédia)
En France, le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) du ministère de l’intérieur gère les empreintes génétiques utiles à la résolution d’enquêtes visant les criminels, les délinquants mais pas les contrevenants. Il est déclaré à la CNIL comme il se doit.

Voici d’ailleurs l’évolution des autorisations de prélèvement. (Source : Infokiosques)
Année —> Loi (gouvernement) —> Fichage ADN
1998 —> Loi Guigou (Jospin, PS) —> Condamné-e-s pour crimes et délits sexuels sur mineur- e-s de moins de 15 ans
2001 —> Loi Vaillant (Jospin, PS) —> S’ajoutent les condamné-e-s pour crimes graves aux personnes (crimes contre l’humanité, tortures, homicides volontaires, proxénétisme…) ou aux atteintes aux biens accompagnés de violence (incendie, destruction…)
2003 —> Loi Sarkozy (Raffarin, UMP) —> S’ajoutent les suspecté-e-s ou condamné-e-s pour la quasi-totalité des crimes et délits d’atteinte aux personnes et aux biens, excepté les délits financiers. Pas de limite d’âge
2004 —> Loi Perben 2 (Raffarin, UMP) —> S’ajoutent les condamné-e-s à plus de dix ans de prison

Lire également sur ce sujet le blog : Bugbrother

Nicolas, a donc été condamné à quatre mois de prison, dont deux avec sursis, pour rébellion et fourniture d’une identité imaginaire, et à une amende de 1 000 euros pour refus de prélèvement de son ADN et de ses empreintes et envoyé directement en prison à Fleury-Mérogis.

Jean-Pier Delaume-Myard, Porte-parole de La Manif Pour Tous, vient d’écrire à François Hollande, trouvant la sanction disproportionnée et demandant sa libération.

Pour voir le récit de l’arrestation de Nicolas par son avocat,
Me Benoît Gruau, c’est ici.

Moi, ce qui me fait réagir avec dégoût, c’est ce genre de réaction :

Stéphane Guillon arguera que c’est de l’humour, et que seuls les crétins peuvent s’insurger contre la plaisanterie, moi, j’aurais tendance à dire qu’en tant qu’homme libre, il devrait trouver révoltant que cela puisse arriver et militer contre. Et l’Etat, dans ce cas, devrait pouvoir être attaqué en justice pour non assistance à personne en danger.

Avec Nicolas, manifestement, nous avons devant nous un jeune
– brillant intellectuellement
– idéaliste et courageux
– engagé pour ses idées tout en étant pacifiste
indigné par une loi et ses conséquences.

Si, pour Mme Taubira, la prison n’est pas une solution pour les condamnés pour drogue, meurtre et viol, l’est-elle alors pour Nicolas ? en toute advertance, j’en doute.

Voici la déclaration qu’ont faite ses parents : (Source La Croix)
« « Nous, parents de Nicolas, sommes, comme beaucoup, touchés par la sanction judiciaire disproportionnée qui touche notre fils.

Nous sommes émus et touchés par l’ampleur du soutien qui lui y est manifesté.

Notre fils mène un combat qu’il juge essentiel, avec la fougue propre à la fois à son tempérament et à sa jeunesse.

Nous respectons ses convictions, tout comme il nous paraît indispensable que d’autres convictions puissent s’exprimer sur ce sujet.

Ne faites pas de lui un héros, encore moins un martyr ! Il ne mérite ni tant d’honneur ni, pour d’autres, tant de haine.

L’enjeu essentiel, celui qui doit tous nous mobiliser, est celui de la bonne santé de notre démocratie.

Cette démocratie est abîmée lorsque des milliers de jeunes et de moins jeunes manifestent pacifiquement sans jamais avoir le sentiment d’être entendus.

Elle est abîmée, aussi, par ceux qui professent des opinions extrêmes, prônent des actions violentes ou pratiquent l’invective sans discernement sur les réseaux sociaux ou dans la rue.

Beaucoup d’entre vous ont prévu de se rassembler pour manifester leur solidarité avec Nicolas. Nous leur demandons instamment – comme nous le demandons aux forces de l’ordre – de ne pas céder à la violence.

Il est temps de chercher des issues constructives. »

Les parents de Nicolas B. »

Au-delà de vos opinions personnelles sur le Mariage pour tous et la Manif pour tous, si vous aussi, vous pensez que la sanction n’est pas appropriée, alors signez la pétition pour demander sa libération et la clémence.

Par avance, soyez en remerciés.

PS Pour mémoire – et loin de moi l’idée d’en demander la suppression – 10 ou 11 000 personnes se sont rassemblées sans aucune autorisation ce 14 juin pour le 25ème anniversaire de leur dîner annuel en blanc
(Source Le Parisien)
« C’est l’un des secrets les mieux gardés: pour un effet de surprise maximum, les 11.000 participants n’apprendront qu’au dernier moment, jeudi vers 20H00, le lieu où se déroulera l’édition 2013 du « Dîner en blanc » de Paris, version chic du « flash mob ».
L’an dernier, sans aucune autorisation comme à chaque fois, plus de 10.000 personnes cooptées, tout de blanc vêtues, arrivant avec tables et chaises pliantes, vaisselles et mets fins, s’étaient installées en quelques minutes sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris et place des Vosges pour d’élégantes agapes devant des badauds médusés. »

Source Actu Orange
« Plus de 10.000 personnes participaient jeudi soir dans deux lieux parisiens d’exception, au pied de la pyramide du Louvre et près des fontaines du Trocadéro face à la Tour Eiffel, au 25e Dîner en blanc, événement mondain et spectaculaire organisé sans autorisation, a constaté un journaliste de l’AFP. »

Trente personnes sur les Champs-Elysées gênent, mais 11 000 pas du tout ? Cherchez l’erreur

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.