L’école et l’avenir de nos enfants

Share

Jean-Paul Brighelli, Professeur agrégé de Lettres a un blog et il
a publié un livre : La fabrique du crétin (Editeur Jean-Claude Gawsewitch)

M. Brighelli dit « Dans cet ouvrage, j’essaye d’analyser avec lucidité, cette école de la réussite devenue si souvent école de l’échec programmé. Dans ce blog, je veux donner des solutions pour une école de demain et démonter les dysfonctionnements de l’Education nationale. »

Je n’ai pas lu le livre et suis tombée par hasard sur le blog. Voulant en savoir plus, je suis allée lire les commentaires des lecteurs sur Amazon. J’y ai vu un bel exemple de l’inadvertance.
On lit certains commentaires outranciers et on a l’impression qu’il ne faut surtout pas toucher à ce qui existe.

L’Education Nationale va mal, c’est un constat. Les professeurs et les élèves vont mal.
Est-ce uniquement de la faute des professeurs ? NON
Est-ce un peu de leur faute ? OUI.

C’est courageux d’être dans le système et d’avoir suffisamment de lucidité pour accepter de dire qu’il va mal et qu’il est urgent de regarder comment le refondre.

Peut-on lire le livre simplement en analysant ce qui semble judicieux ? ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas ? ce qu’il faudrait changer ?

Rien n’est ni noir, ni blanc, et comment arriver à un gris qui soit efficace et utile ?
Le mieux est d’agir avec advertance : pas d’idéologie, du concret. Avec du BSP (Bon Sens Paysan) non enseigné à l’école, mais ayant largement fait ses preuves par ailleurs, on devrait y arriver !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.