Le mariage pour tous

Share

Et si on mettait un peu d’advertance là-dedans ?

Bien sûr l’être humain a besoin de reconnaissance et d’exister … Nous constatons tous les jours à quel point ce besoin d’exister est fort … mais certainement pas au point de faire les choses dans la précipitation.

De quoi s’agit-il exactement ? ni plus, ni moins que de gommer la nature.
Est-ce que cela est du ressort d’un parti politique ?
Est-ce que cela doit être validé sur un coin de pupitre, fut-il parlementaire ?

L’homme une fois de plus se croit plus malin que la nature, il pourrait même peut-être rivaliser avec Dieu ? … et laisser son empreinte en concurrent de Dieu, cela pose son Président, non ?
Et après ? et bien, après, les autres se débrouilleront avec les basses contingences …

Ce texte de loi n’a nullement fait l’objet d’approfondissements lors des débats de la Présidentielle et n’a jamais été mis en avant comme un argument majeur pour se faire élire.

Le PACS a été voté. A l’époque c’était parait-il une demande forte de la communauté homosexuelle. Dans la réalité il est apparu que ce sont majoritairement des couples hétérosexuels qui l’ont utilisé. De quelle(s) manipulation(s) l’opinion a-t-elle été l’objet ?

Le mariage pour tous n’est pas un projet qui relève de la sphère politique, il est bien trop impliquant.
Il nécessite un vrai débat avec informations et le temps pour en discuter, afin que chacun prenne conscience des enjeux induits et puisse donner son avis éclairé lors d’un référendum.

Retrouvez sur InfoSelec.net des textes abordant le sujet.

Ecoutez Sylviane Agacinski lors des Semaines sociales de France : un lieu de formation, de débat et de proposition sur les grands enjeux de société.
Leur événement phare : chaque année, en novembre, 3 jours de conférences, ateliers et débats consacrés à un sujet de société. Ouvert au public, cet événement rassemble près de 3500 personnes.
Si vous ne pouvez malheureusement tout écouter, positionnez-vous à partir de la minute 24 (total 54:50), vous entendrez des paroles pleines de bon sens et de sagesse.

Lisez Les droits de l’enfant vus par Jean Zermatten, droits qui devraient être la première préoccupation.
Car, il s’agit bien ici d’un désir d’enfant déconnecté de toute sexualité et fabriqué sur mesure. Vous en avez rêvé ? La PMA va vous le faire.
Lisez l’avis du Pr Jean-Philippe Wolf qui dirige le Centre d’études et de conservation des œufs et du sperme humains (Cecos) de l’hôpital Cochin à Paris.
Dans un autre genre, Valérie Lemercier a tourné cet été un film 100% cachemire (sortie décembre 2013) sur dit-elle « une Américaine qui a adopté un enfant russe et l’a remis dans l’avion parce qu’il ne lui plaisait pas – il avait 7 ans. Ce sera une comédie. ». Nous voyons bien la dérive vers la chosification de l’enfant.
Encore Sylviane Agacinski sur le sujet de la gestation pour autrui dans l’émission Controverse d’Audrey Pulvar sur France Inter. 7 minutes à déguster.

Une décision aussi importante ne peut être entérinée à l’arraché, évitant soigneusement toute réflexion. Un référendum semble une solution sage. Aussi signer ici la pétition.

Si, comme le Gouvernement le prétend, la majorité des citoyens est « pour le mariage pour tous », le référendum donnera la légitimité au Gouvernement pour agir.

Revenons sur l’anaphore de notre Président :
(Retrouvez l’article intégral)
« Moi président de la République, j’engagerais de grands débats. On a évoqué celui de l’énergie et il est légitime qu’il puisse y avoir sur ces questions de grands débats citoyens.

Moi président de la République j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections, non pas celles de 2012, mais celles de 2017, parce que je pense qu’il est bon que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées.

Moi président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m’occuperai pas de tout, et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les Français.

Nous attendons la concrétisation de ces belles paroles.

Nous le répétons : parce qu’une décision aussi importante ne peut être entérinée à l’arraché, évitant soigneusement toute réflexion. Un référendum est indispensable. Aussi signer tout de suite la pétition.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.