Le charme de la sieste

Share

Il semblerait que nos amis allemands est une longueur d’avance sur nous … en proposant aux entreprises d’aménager des locaux pour leurs employés désireux de s’adonner à la sieste.

A l’heure où les risques psychosociaux font une entrée fracassante dans les entreprises, cette idée – peu onéreuse – est à creuser et nous pourrions revisiter cette pratique, qui a manifestement toujours fait ses preuves : LA SIESTE.

Si l’on en croit Annelie Buntenbach, membre du conseil d’administration de l’Agence pour l’emploi en Allemagne. « Une petite sieste réduit le risque d’infarctus et permet de refaire le plein d’énergie », a-t-elle déclaré dans les colonnes du quotidien Tageszeitung le 15 juillet.

Si la sieste est mise en application au Japon pour lutter contre la consommation d’énergie, indispensable en ses temps de pénurie pour eux, nous espérons avoir un retour de cette expérience sur les bénéfices ou non à propos de
– la consommation d’énergie
– la productivité des employés
– et leur santé

La vie regorge d’exemples de gens actifs, ayant un emploi du temps chargé, qui font face et mènent à bien tous leurs engagements grâce à la sieste : Churchill en était un fervent adepte.

Alors si vous en ressentez le besoin, offrez à votre corps ce répit de 20 minutes par jour et observez-en les effets.

Vivre en advertance grâce à des gestes simples et régénérants

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Travail, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.