La santé est un bien trop précieux pour être confiée aux médecins

Share

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Cette définition de la santé figure dans le préambule de 1946 à la Constitution de l’organisation mondiale de la santé (OMS). Cette définition de l’OMS n’a pas été modifiée depuis 1946.

Et cela nous ramène à la conception du médecin en Chine. Le médecin était vu pour rester en bonne santé. Est-ce encore d’actualité aujourd’hui en Chine ou bien les Chinois sont-ils passés eux aussi à l’association « médecin = trouble, maladie » ?

Notre médecine occidentale est formidable pour nous guérir dit-on.
Nous apprend-elle à rester en bonne santé ?

Lors des études de médecine qu’apprend-on ? à comprendre un corps à partir de planches, dissections, explications ? uniquement ? ou bien à observer un corps sain, à s’en émerveiller ? et apprendre à partir de ce qui va bien pour le conserver et le dupliquer ?

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.