Jour de carence dans le public

Share

Pour faire passer quelque chose dans le public doit-on systématiquement punir le privé ?

C’est une question que nous sommes en droit de nous poser par advertance.

Lorsqu’on lit l’excellent article de l’IFRAP sur ce sujet, quelques phrases font bondir :

Dans son édition du 15 novembre, Le Parisien a estimé que les arrêts maladie des 5 millions de fonctionnaires coûtent 6,4 milliards d’euros par an à la collectivité – 1.280 euros par salarié du public − tandis que les 15 millions de salariés du secteur privé ne coûtent que 8,7 milliards à l’assurance maladie – soit 580 euros par salarié −.
Sans commentaire !!

Pour les non salariés, (entrepreneurs, ou professions libérales), les jours non travaillés ne sont compensés par aucun revenu.
Bizarrement, ces catégories sont systématiquement oubliées lors de sondages, il est vrai qu’elle n’ont aucun pouvoir de nuisance par fait de grève !

Pour lutter contre cette forme d’absentéisme, quelques entreprises ont mis en place des primes de « présentéisme » individuelles. Une méthode copiée par les hôpitaux publics de Marseille, et qui a fait baisser le taux d’absentéisme de ces agents publics, grâce à une prime de présentéisme de 219 euros bruts.
Une prime de présentéisme est manifestement une bonne carotte pour le secteur public. Pourrait-on d’ailleurs remplacer le mot « présentéisme » par un mot montrant une certaine efficience : je peux être présent … mais que fais-je de ma journée ?

Le gouvernement a tranché : ce sera 4 jours de carence dans le privé et 1 dans le public.
Vivre en advertance, pour un pays qui revendique Liberté, Egalité et Fraternité, serait que le secteur public réclame – et pourquoi pas, fasse même grève pour obtenir gain de cause – le même traitement de faveur que le privé, soit 4 jours de carence !
On a le droit de rêver !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Economie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.