Irresponsabilité totale ?

Share

Affaire Servier / Mediator

Toute la chaîne a manqué de sérieux :

Laboratoires Servier : ce jour, Jacques Servier, le fondateur des laboratoires Servier a été inculpé pour tromperie aggravée, escroquerie à l’assurance-maladie et aux mutuelles, et ce dans le cadre de l’instruction judiciaire en cours sur l’antidiabétique.

Les médecins : ils osent s’offusquer d’être considérés comme coupables. Et pourtant qui a prescrit un médicament antidiabétique comme médicament de confort pour perdre du poids ? Quel est celui à qui nous faisons confiance, celui qui peut nous éclairer, celui qui peut nous guider ? Le médecin : sa rigueur et son éthique sont normalement les garants de notre sécurité.

Les patients : les miracles existent-ils en matière de poids ? est-ce que je suis prêt à prendre n’importe quoi pour ne pas avoir de questions à me poser et à me contraindre ? est-ce que je fais partie de ceux qui essayent tout, mais jamais rien en développement personnel ? est-ce que je suis accro aux magazines féminins et autres it-girls pour me dicter mon image corporelle ?

et tous ces intermédiaires = agences sanitaires et autres.
L’AFSSAPS a-t-elle fait son travail ? manifestement non.
Ce qui est plus inquiétant, c’est que ces fonctionnaires, qui n’ont pas fait leur travail, retrouvent sans problème un autre poste où leur inaptitude va de nouveau faire des ravages ? Est-ce parce qu’ils sont fonctionnaires qu’on ne peut pas les sanctionner ? A combien s’élève leur salaire mensuel ?

Vivre par inadvertance : crier « Haro sur Servier », qui a de l’argent. Tout le monde va espérer se payer sur ce labo. Une foultitude d’avocats va pouvoir œuvrer en faisant des effets de manches … et se payer grassement

Vivre en advertance : chaque échelon de la chaine doit être mise face à sa responsabilité et considéré comme coupable s’il a agi par esprit de lucre, bêtise, fainéantise, …
La faute ne doit pas être jugée en fonction de l’argent que l’on peut en retirer mais uniquement à partir de faits avérés.
Seuls quelques patients devraient en sortir indemnes.
Tous les autres ont une part de responsabilité, plus ou moins grande, mais ils sont responsables.

Quand le bons sens et la responsabilité seront de nouveau à l’origine de chaque décision, l’advertance sera tout près !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.