Hoax littéraire 1/2

Share

Qu’est-ce qu’un hoax ?

« Hoax est un mot anglais qui désigne, en anglais, un mensonge créé de toutes pièces, conçu pour apparaitre crédible et véritable ; ce canular peut parfois avoir un but malveillant. En français, le sens du mot hoax est restreint au canular informatique.

Selon le philologue anglais Robert Nares , le mot hoax serait apparu à la fin du 18ème siècle et proviendrait de la contraction du verbe hocus, qui signifie « tricher », « imposer à quelqu’un » ou encore « embrouiller, souvent à l’aide d’une liqueur droguée ». Le mot hocus est une contraction de l’incantation magique « hocus pocus », qui est elle-même un raccourci de la phrase « Hocus pocus, tontus talontus, vade celeriter jubeo » (citée dans le livre de Thomas Ady publié en 1656 « A candle in the dark », or a treatise on the nature of witches and witchcraft) ; ce charabia en latin de cuisine permettait au prestidigitateur de distraire son audience pendant ses tours de magie. » (Source Wikipedia)

A partir de la toile, il peut aussi s’établir des hoax littéraires. Deux exemples majeurs.

Lors de son discours d’investiture le 10 mai 1994 à Pretoria, Nelson Mandela prononça un discours.

Or, régulièrement, un texte intitulé « Notre peur la plus profonde » qu’il aurait lu lors de son

discours d’investiture, lui est attribué. Non seulement, ce texte n’est pas de Nelson Mandela,

puisqu’il a été écrit par une femme Marianne Williamson,

mais il n’a même jamais été prononcé par Nelson Mandela ce jour-là. La version anglaise originale se trouve sur le site Imagesetmots.fr

Notre peur la plus profonde
n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.
C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question…
Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.
Vous restreindre, vivre petit,
ne rend pas service au monde.
L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
elle est en chacun de nous,
Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres
la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur,
notre puissance libère automatiquement les autres.

Peut-être que ce texte a eu plus d’impact et de notoriété grâce à cette inadvertance …

Un autre hoax littéraire sous peu …

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Ironies, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Hoax littéraire 1/2

  1. Ping : Hoax littéraire 2/2 | Advertance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.