Engagement demandé pour Avaaz et la préservation de la planète

Share

Cet appel est un peu différent des autres. Il ne s’agit pas de signer seulement une pétition, il s’agit d’accepter de faire un don à Avaaz pour mener une action en justice – s’ils en ont les moyens financiers – contre le Canada.

Qui est Avaaz ?
Avaaz – qui signifie “voix” dans plusieurs langues d’Asie, du Moyen-Orient et de l’Europe de l’Est – a été lancé en janvier 2007 avec une mission démocratique simple: fédérer les citoyen(ne)s de toutes les nations pour réduire l’écart entre le monde que nous avons et le monde voulu par le plus grand nombre et partout.

Avaaz offre à des millions de personnes venues de tous les horizons la possibilité d’agir sur les questions internationales les plus urgentes, de la pauvreté à la crise au Moyen-Orient et au changement climatique. Notre modèle de mobilisation par internet permet à des milliers d’efforts individuels, aussi petits soient-ils, de se combiner rapidement pour devenir une puissante force collective. (Pour en savoir plus sur nos résultats, consultez la page des temps forts.)

Cette fois, de quoi s’agit-il ?

Lisez le communiqué d’Avaaz
Cette fois, il s’agit de lutter concrètement contre un accord entre la Chine et le Canada, qui pourrait permettre aux entreprises chinoises du secteur énergétique de faire main basse sur une importante réserve de pétrole, avec des conséquences désastreuses pour la planète. Nous pouvons nous y opposer avec une action en justice.

Le nord du Canada héberge actuellement des gisements de sables bitumineux. Cette réserve de la taille de l’Arabie Saoudite est extrêmement dangereuse en raison de la toxicité du pétrole et de son impact sur l’environnement. Par deux fois déjà, la résistance populaire a permis d’empêcher que ce poison ne rejoigne les oléoducs, mais le défi qui nous attend aujourd’hui est encore plus grand.

Un nouvel accord commercial négocié en secret avec la Chine pourrait permettre aux entreprises chinoises d’avoir la mainmise sur les sables bitumineux et de poursuivre le gouvernement canadien s’il tentait d’entraver l’exploitation avec des lois environnementales ou sanitaires. Membre du parti conservateur, le Premier ministre canadien est favorable à l’exploitation du pétrole et est également célèbre pour son mépris à l’égard des questions climatiques. Il recourt à ce procédé pour contourner la démocratie alors que les conséquences pour la planète pourraient s’avérer désastreuses.

Notre meilleure chance d’empêcher ce désastre est d’insister sur le caractère potentiellement illégal de l’affaire. Celle-ci devrait être conclue dans les jours ou les semaines à venir et nous devons nous tenir prêts à riposter le moment venu. Si 20 000 personnes s’engagent dès maintenant pour affecter des fonds, engager des avocats de renom et mettre en place une campagne d’information du grand public, nous pourrons réagir dès que le gouvernement bougera. Avaaz n’enclenchera la procédure que si nous sommes assez nombreux pour réussir. Notre climat est sévèrement menacé et recourir aux sables bitumineux pourrait encore aggraver la situation.
Le pétrole obtenu à partir de sable bitumineux représente un danger pour chacun d’entre nous: les émissions de gaz à effet de serre dégagées sont jusqu’à 35% plus élevées que celles du pétrole brut habituel; le processus d’extraction à lui seul est trois fois plus polluant et la production d’un unique litre de ce pétrole contamine l’équivalent de 35 litres d’eau douce. Sans parler du fait qu’exploiter à une nouvelle réserve géante de pétrole accélérerait encore davantage le processus de destruction de la planète.

C’est pour cette raison qu’experts et militants, d’où qu’ils soient, ont rejoint le combat pour stopper – aux États-Unis et au Canada – la construction d’oléoducs destinés à extraire ce dépôt toxique. Aujourd’hui, ces victoires chèrement acquises pourraient être balayées d’un revers de la main.

Nous avons d’ores et déjà approché l’un des meilleurs cabinets d’avocats du Canada, et ces spécialistes du droit constitutionnel se tiennent prêts à nous aider dans notre combat. Il faudra néanmoins un fonds judiciaire conséquent pour faire le poids face au portefeuille bien rempli du gouvernement et mener campagne afin de gagner la faveur des tribunaux et de l’opinion publique et s’assurer que ce poison ne soit jamais extrait. Apportons tous notre soutien dès maintenant ! Dès lors, si l’accord devait être signé, nous serions fins prêts à défendre notre planète devant les tribunaux canadiens.

Nous avons déjà défié le gouvernement canadien par le passé et avons gagné: lors de notre combat face à la chaîne de télévision Fox News et lors des élections fédérales où des membres canadiens d’Avaaz avaient été empêchés de faire campagne. Cette fois-ci, nous avons l’occasion de gagner une bataille pour la survie de la planète entière face à un accord qui menace notre eau, notre air et notre terre.

Avec espoir et détermination,

Dalia, Ricken, Emma, Morgan, Rewan, Ari, Grant et toute l’équipe d’Avaaz

Engagez-vous dès maintenant pour défendre la planète :
Cliquez ici pour vous mobiliser aux côtés d’Avaaz, qui n’encaissera votre don que si suffisamment d’argent est réuni pour lancer cette action en justice.

Vous ne pouvez pas donner de l’argent ? Et bien agissez en relayant l’information à un maximum de gens. Chacun agira selon ses convictions et/ou ses possibilités, mais au moins il sera informé.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Les inquiétudes sur l’accord d’investissements Canada-Chine se multiplient (Radio Canada)

La face sombre des sables bitumineux (Le Figaro)

La pollution issue des sables bitumineux au Canada est bien pire qu’annoncée (Notre Planète Info)

Le Canada aura du mal à atteindre son objectif 2020 de réduction de ses émissions (Actualité News Environnement)

En anglais: Chinese FIPA now a lose-lose proposition (Vancouver Sun)

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, Economie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.