Communication et vérité

Share

La communication et la vérité font-elles bon ménage ? Il semblerait, une fois de plus, que non, tout au moins dans un certain monde.

Il faut croire que certains ont tellement l’habitude de mentir et que cela passe si facilement qu’ils en oublient les précautions élémentaires et poussent le bouchon un peu loin. A l’heure où tout le monde veut « son quart d’heure de célébrité », était-il pensable que « Lucette » se taise ? D’autant que Lucette est une honnête femme, qui décrit sans malice ce qu’elle a vécu.

Rappelons les faits : le 29 octobre, François Hollande, Président de la République, s’invite soi-disant à l’impromptu chez une habitante lors d’un déplacement en Lorraine : cela sent bon la France profonde, le décontracté, la proximité … et cela va être repris par tous les média lui susurrent sans doute ses communicants. Mais quand on veut improviser, on prend le risque de mal tomber, non ? Alors les communicants organisent une véritable  mise en scène pour cette « improvisation ».

La dénommée Lucette, 69 ans, infirmière en retraite du centre anti-cancéreux Alexis Vautrin du CHU de Nancy-Brabois – devenue actrice de telé-réalité pour les besoins de la Présidence – en a raconté les coulisses à BFMTv

Le café était préparé par la mairie, les tasses prêtées par la mairie, tout comme les chaises et les fleurs. Jeudi 29 octobre, à l’occasion d’un déplacement en Lorraine, François Hollande en a profité pour faire une pause-café chez Lucette Brochet, ancienne infirmière à la retraite, résidant à Vandoeuvre-lès-Nancy.

Sauf que cette visite aux allures improvisées, relevaient en réalité d’une véritable mise en scène. La journaliste de BFMTV Salhia Brakhlia est allée voir Lucette Brochet, qui lui a raconté la préparation de cette rencontre. « Une dame de la mairie est venue avant, pour faire mon ménage », évoque ainsi Lucette, proche du maire socialiste de la ville. Elle ajoute:

« Mardi, des gens sont venus, de l’Elysée, pour me poser des questions, pour savoir ce que je devais dire et ne pas dire. Je voulais dire qu’il s’occupait beaucoup d’immigrés et pas beaucoup des clochards qui crèvent dans la rue, mais ça, il ne fallait pas que je le dise ».

Lors de sa visite, le président lui a posé les mêmes questions que les conseillers de l’Elysée qui avaient préparé la rencontre. Le matin même, des employés de la mairie étaient venus apporter des chaises. Le café servi à François Hollande avait été préparé à la mairie « dans des thermos », précise encore Lucette Brochet.

Même les tasses provenaient de la mairie, qui avait également apporté un bouquet, à poser sur la table de la salle à manger. Cette visite demeure pourtant pour la retraitée une belle expérience. « C’était génial, je suis tombée sous le charme de monsieur le Président », sourit-elle.

https://www.youtube.com/watch?v=ZiDHnqbbQng

Il faut préciser aussi qu’un chien policier était venu vérifier qu’aucun pain de plastic se trouvait dans l’appartement et que Lucette a dû caché ses cigarettes et enfermé ses chats. Les télévisions et les journalistes étaient là avant l’arrivée du Président « normal » : vous voyez combien tout cela était naturel !

Pour mémoire, retrouvez le post Morale, moralité, vérité, imposture
http://www.advertance.eu/morale-moralite-verite-imposture/
qui déjà nous montrait comment, tout jeune, François Hollande n’hésitait pas à transformer la vérité.

Un homme « normal quoi » qui twitte cette merveilleuse rencontre en toute simplicité ; quant à nous, nous préférerions un advertancien !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Conscience, Ironies, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.