Calendrier de l’Avent – Jour 21 : la magie

Share

Jour 21

http://ageheureux.a.g.pic.centerblog.net/eebe348c.gif

La magie s’est glissée derrière la vingt-et-unième porte.

 

Qui dit Noël dit forcément magie.

Ne dit-on pas que les animaux de Noël parlent la nuit de Noël. C’est une tradition ancienne de Bretagne que Daniel Giraudon rapporte :

 

Jusqu’à une période récente dans les campagnes bretonnes les animaux de la ferme faisaient, pourrait-on dire, partie de la famille. C’est pourquoi on les associait assez naturellement à certains grands événement de l’année. La tradition imposait de faire participer notamment les bœufs (vaches) et les chevaux à la fête de Noël. Ce soir-là en effet, on leur mettait une litière fraîche dans leur crèche et ils avaient droit à un repas supplémentaire, un réveillon en quelque sorte, adkoan, fiskoan. Cette double ration leur était donnée en principe soit avant la messe de minuit, soit au retour.

On prétendait alors que les animaux ayant conscience de la solennité du moment ne fermaient pas l’oeil de toute cette longue nuit du bout de l’an comme le rappelait cet ancien :  « Ma zad-kozh nâ lâret se din : Honnezh eo hirañ nozvezh zo ‘barzh ar bloaz hag al loened na gouskent ket ha roet un tamm muioc’h dezhe da zibiñ a gavent berr an amzer ». Mon grand-père m’avait dit ça. C’est la nuit la plus longue de l’année et les animaux ne dorment pas et comme on leur donnait un peu plus à manger, ils trouvaient le temps moins long.
 
C’était un retour aux sources quand le bœuf et l’âne à Bethléem étaient restés veiller dans la crèche en réchauffant de leur haleine le petit Jésus. En plusieurs lieux, on affirmait même qu’ils s’agenouillaient à minuit et se mettaient en prière. Cette dévotion du bétail à l’égard de l’enfant Dieu était jugée plus forte que celle de l’homme dont l’attitude en la circonstance est comparée à celle du crapaud dans ce dicton populaire : « N’eus nemet mab an den hag an touseg, a gousk noz an Nedeleg. Il n’y a que l’homme et le crapaud qui dorment la nuit de Noël. »

 Les animaux, dit-on, retrouvaient la parole cette nuit-là à minuit, pour , dit-on, faire connaître au monde la naissance du Sauveur.

La magie au quotidien

Mais la magie que nous recherchons dans des spectacles de magie, dans les parcs d’attraction, dans les films est à la disposition de tous, créée pour notre bonheur quotidien. Il suffit de savoir regarder autour de nous.

Mais il y a un lieu où elle apparaît dans toute sa splendeur : la forêt.

Si vous en doutez, regardez ce très beau documentaire : Au royaume de la forêt de Koba Films de Jan Haft

 

 

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

À propos de Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu.
Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.

Ce contenu a été publié dans Conscience, Fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *