Alimentation et cancer

Share

Le rapport d’experts scientifiques « Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer: a Global Perspectiv (Alimentation, Nutrition, Activité Physique et Prévention du Cancer : une Perspective Mondiale) », publié en 2007, représente l’étude la plus complète jamais menée sur le lien entre cancer et mode de vie.

Dans le cadre de la réactualisation permanente des informations et des données, deux études du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer, publiées en septembre 2010, montrent qu’en ce qui concerne le cancer de colo-rectal, son existence est liée en partie à :

– la consommation d’alcool , et ce plus pour les hommes que pour les femmes.
Antidote simple : seuls 2 verres d’alcool par jour pour les hommes et 1 pour les femmes sont autorisés

– la graisse corporelle. Ce qui est nouveau c’est l’importance de la localisation de la graisse corporelle. Le Dr. Teresa Norat, Chercheuse en chef pour l’étude, a déclaré : « Cette étude indique que les gens doivent faire attention à l’embonpoint abdominal même s’ils sont dans la gamme normale de poids, et elle confirme qu’être en surpoids augmente le risque de ce type de cancer, qui affecte environ 39.000 personnes en France chaque année. »

Plusieurs autres facteurs de risques ou d’évitement sont également à l’étude : la charcuterie, les fibres alimentaires, la viande rouge, les fruits et légumes, l’activité physique …

Ces sujets sont à suivre de près car si les industriels font appel à la publicité pour nous
vendre du bonheur et non leurs produits, ils sont très avares d’informations sur les conséquences des ingrédients ajoutés à leurs délicieuses fabrications et porteurs de beaucoup moins de rêve pour les consommateurs !

Ils restent pudiquement en retrait sur ces sujets et alors qu’ils sont prêts à dépenser des millions en budget de publicité télévisuelle, bizarrement ils refusent toute apparition à l’écran (elle est pourtant gratuite !) dans des émissions concernant l’impact des conservateurs, édulcorants, huiles hydrogénées, colorants …. et autres composants sur notre santé.

Alors à nous de nous prendre en main et voici quelques conseils pour perdre la graisse abdominale :
– supprimez toutes les graisses « hydrogénées » : attention, partez à la chasse aux mauvaises graisses en retournant tous les paquets ; de bons yeux sont demandés car c’est parfois écrit en très petit
– supprimez les aliments transformés : à vous les ventres plein de reconnaissance à propos de vos spécialités culinaires indemnes de tout exhausteur de goût
– supprimez le sucre. Pour résister : occupez différemment vos soirées et éliminez la télévision qui rime souvent avec confiseries

– consommez des fruits : vos cellules ayant besoin de sucre, elles disposent ainsi de sucres naturels
– consommez des légumes : et si possible de saison ; cela tombe bien tout va être bientôt en abondance dans nos assiettes
– mangez des produits sains et frais

Tout cela rien que pour vous, parce que « vous le valez bien » !

Fonds mondial de recherche contre le cancer
Arrêtons le cancer avant qu’il ne commence !
La recherche prouve qu’une alimentation et un mode de vie équilibrés peuvent prévenir environ 1/3 des cas de cancer. La prévention du cancer est belle et bien entre vos mains !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? je vous remercie de le commenter et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux
Share

A propos Armelle Cadiou

Formatrice, Consultante et Coach je dispense des formations en entreprise, voir le site www.egea-formation.eu. Mes thèmes favoris sont la communication assertive, le management et le commercial.
Ce contenu a été publié dans Alimentation, Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.