Bienvenue chez Advertance

Share

Pour ne pas vivre par inadvertance.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que nous sommes vigilants sur le sens de nos actions et leurs conséquences.

Cela veut dire que prenons le temps de réfléchir en notre âme et conscience pour chaque action que nous devons mener, au lieu de nous laisser conduire par le politiquement correct, la publicité, les diktats environnants.

Continuer la lecture

Share
Publié dans Non classé | Marqué avec , , | 4 commentaires

Le stress vous rend sociable

Share

Le stress vous rend sociable grâce à l’ocytocine.

La grande mode est de nous rebattre les oreilles avec les méfaits du stress.

Après de nombreuses études nous démontrant l’horreur du stress et la prise de pouvoir de tous les sauveurs du monde prêts à nous faire vivre dans la guimauve, des chercheurs ont eu l’heureuse idée de se pencher sur les réactions physiologiques du stress.

Et ils ont fait une découverte in-croya-ble : notre corps est équipé pour y faire face et si la personne est bien consciente que les réactions de stress sont non seulement normales mais efficaces, et bien le stress n’a aucun effet négatif !

Ce qui aurait un effet négatif serait plutôt la répétition généralisée de l’horreur du stress. Si vous pensez que le stress est négatif, alors effectivement vous êtes en danger !
Kelly Mc Gonigal a le grand courage de battre sa coulpe pour avoir maretelé ce message contreproductif pendant des années.

Eh oui de son origine à nos jours, l’être humain a toujours vécu des stress immenses, et toujours … survécu !
Et oui, le corps est tout simplement une merveille d’organisation. Il a toutes les réponses en lui ! Mais il est vrai qu’il travaille gratuitement !

Ecoutez bien la fin  : pour votre santé et votre équilibre, l’important est de faire un travail qui a du sens et non d’éviter le stress à tout prix.

Vivre an advertance, quoi !

Image de prévisualisation YouTube

Retranscription de la conférence en français :

0:11 J’ai une confession à vous faire, mais avant tout, je veux que vous me fassiez une petite confidence. Je veux que vous leviez la main si, durant l’année dernière,

0:25 vous avez connu relativement peu de stress. Personne ?

0:31 Que diriez-vous d’une quantité modérée de stress ?

0:34 Qui a connu beaucoup de stress ? Oui. Moi aussi.

0:39 Mais ce n’est pas cela, ma confession. Ma confession est la suivante : je suis une psychologue de la santé, ma mission est d’aider les gens à être plus heureux et en meilleure santé. Mais je crains bien qu’une chose que j’ai enseignée durant les 10 dernières années fasse plus de mal que de bien, et c’est en rapport avec le stress. Pendant des années, j’ai dit aux gens, le stress vous rend malade. Ça augmente les risques sur tout, du rhume aux maladies cardiovasculaires. Au fond, j’ai fait du stress un ennemi. Mais j’ai changé d’opinion sur le stress, et aujourd’hui, je veux changer la vôtre.

1:20 Permettez-moi de commencer par l’étude qui m’a fait réexaminer toute mon approche du stress. Cette étude a été menée auprès de 30 000 adultes aux États-Unis pendant huit ans. Ils ont commencé par demander aux gens, « Quelle quantité de stress avez-vous supportée l’année dernière ? » Ils ont également demandé, « Croyez-vous que le stress soit dangereux pour votre santé ? » Puis ils ont utilisé les registres de décès pour savoir qui était mort.

1:47 (Rires)

1:48 Ok. Quelques mauvaises nouvelles d’abord. Les gens qui avaient connu beaucoup de stress durant l’année précédente avaient 43% de risque supplémentaire de mourir. Mais ce n’était vrai que pour les personnes qui croyaient que le stress était mauvais pour leur santé. (Rires) Les gens qui avaient connu beaucoup de stress, mais ne percevaient pas le stress comme nocif, n’étaient pas plus susceptibles de mourir. En fait, ils avaient le risque le plus faible de mourir de tous les participants à l’étude, y compris les personnes qui avaient relativement peu de stress.

2:23 Les chercheurs ont estimé que sur les huit années pendant lesquelles ils ont suivi les décès, 182 000 Américains étaient morts prématurément, non pas de stress, mais de la croyance que le stress est mauvais pour eux. (Rires) C’est plus de 20 000 décès par an. Si cette estimation est exacte, elle ferait de la croyance que le stress est mauvais pour vous la quinzième principale cause de décès aux États-Unis l’an dernier, tuant plus de personnes que le cancer de la peau, le SIDA et les meurtres.

2:55 (Rires)

2:58 Vous voyez pourquoi cette étude m’a fait flipper. J’ai dépensé tellement d’énergie à dire aux gens que le stress était mauvais pour leur santé.

3:07 Cette étude m’a donc poussée à me demander : Est-ce que changer notre façon de percevoir le stress pourrait nous donner une meilleure santé ? Et là, la science répond oui. Lorsque vous changez d’avis à propos du stress, vous pouvez modifier la réponse de votre corps au stress.

3:21 Maintenant, pour expliquer comment cela fonctionne, je veux que vous vous fassiez tous semblant d’être des participants à une étude conçue pour vous stresser. C’est ce qu’on appelle le test de stress social. Vous entrez dans le laboratoire, on vous dit que vous allez devoir inventer un exposé de cinq minutes sur vos faiblesses personnelles devant un panel d’experts évaluateurs assis juste en face de vous, et pour bien vous mettre la pression, il y a des lumières vives, et une caméra braquée sur votre visage, un peu comme ici. Les évaluateurs ont été formés à vous adresser des signes non verbaux décourageants, comme ceci…

4:04 (Rires)

4:07 Maintenant que vous êtes suffisamment démoralisé, il est temps de passer à la deuxième partie : un contrôle de maths. Et à votre insu, l’expérimentateur a été formé à vous harceler pendant ce temps-là. Maintenant, nous allons faire tout ça ensemble. Ça va être amusant. Pour moi.

4:24 Ok. Je veux que vous comptiez tous à rebours, à partir de 996, de sept en sept. Vous allez le faire à voix haute aussi vite que vous le pouvez, à partir de 996. Allez-y ! (L’assistance compte) Plus vite. Plus vite, s’il vous plaît. Vous allez trop lentement. Stop. Stop, stop, stop. Ce gars a fait une erreur. Nous allons devoir tout recommencer depuis le début. (Rires) Vous n’êtes pas très doués pour ça, n’est-ce pas ? Bon, vous voyez l’idée. Maintenant, si vous étiez vraiment dans cette étude, vous seriez probablement un peu stressés. Votre cœur pourrait battre la chamade, vous pourriez respirer plus vite, et être en sueur. Et normalement, nous interprétons ces changements physiques comme de l’anxiété ou comme des signes qui montrent que vous ne supportez pas très bien la pression.

5:11 Mais qu’en serait-il si vous les voyiez comme des signes que votre corps a été stimulé, pour vous préparer à relever ce défi ? C’est exactement ce dont ont été informés les participants à une étude menée à Harvard. Avant qu’ils ne passent le test de stress social, ils ont appris à penser leur réponse au stress comme utile. Ce cœur qui bat la chamade vous prépare à l’action. Si vous respirez plus vite, il n’y a aucun problème. Ça apporte plus d’oxygène à votre cerveau. Les participants qui ont appris à voir la réponse au stress comme utile à leur performance, eh bien, ils étaient moins stressés, moins anxieux, plus confiants, mais la découverte qui m’a le plus fascinée, c’est la façon dont leur réponse physique au stress avait changé. Dans une réponse typique au stress, votre rythme cardiaque augmente, et vos vaisseaux sanguins se contractent comme ça. C’est l’une des raisons pour laquelle le stress chronique est parfois associé aux maladies cardiovasculaires. Il n’est pas vraiment sain d’être dans cet état tout le temps. Mais dans l’étude, lorsque les participants ont perçu leur réponse au stress comme utile, leurs vaisseaux sanguins sont restés détendus comme ça. Leur cœur battait toujours la chamade, mais c’est un profil cardiovasculaire beaucoup plus sain. Ça ressemble en fait beaucoup à se qui passe dans les moments de joie et de courage. Tout au long d’une vie d’expériences stressantes, cette seule modification biologique pourrait faire la différence entre une crise cardiaque provoquée par le stress à 50 ans et vivre en bonne santé jusqu’à vos 90 ans. C’est vraiment ce que la nouvelle science du stress révèle : la manière dont vous percevez le stress a son importance.

6:51 Mon objectif en tant que psychologue de la santé a donc changé. Je ne veux plus vous débarrasser de votre stress. Je veux vous rendre plus doués pour le stress. Nous venons juste de faire une petite intervention. Si vous avez levé la main et dit que vous aviez eu beaucoup de stress durant l’année dernière, il se pourrait que nous vous ayons sauvé la vie, parce que j’espère que la prochaine fois que votre cœur battra la chamade à cause du stress, vous vous souviendrez de cette conversation, et vous vous direz à vous-même, c’est mon corps qui m’aide à relever ce défi. Lorsque vous percevez le stress de cette façon, votre corps vous croit, et votre réponse au stress devient plus saine.

7:29 Maintenant, j’ai dit que je devais me racheter de plus de dix ans de diabolisation du stress, nous allons donc faire une intervention de plus. Je veux vous parler de l’un des aspects les plus sous-estimés de la réponse au stress. L’idée est la suivante : le stress vous rend sociable.

7:48 Pour comprendre cette partie du stress, nous devons parler d’une hormone, l’ocytocine, et je sais que l’ocytocine est déjà aussi tendance qu’une hormone puisse l’être. Elle a même son propre petit nom, l’hormone du câlin, parce qu’elle est libérée lorsque vous embrassez quelqu’un. Mais ce n’est qu’une infime partie du rôle de l’ocytocine. L’ocytocine est une neurohormone. Elle ajuste avec précision les instincts sociaux de votre cerveau. Elle vous incite à faire des choses qui renforcent vos relations intimes. L’ocytocine vous donne l’envie de contact physique avec vos amis et votre famille. Elle accroît votre empathie. Elle vous rend même plus disposé à aider et soutenir les gens que vous aimez. Certaines personnes ont même suggéré que nous devrions sniffer de l’ocytocine pour devenir plus compatissants et bienveillants. Mais ce que la plupart des gens ne comprennent pas à propos de l’ocytocine, c’est qu’il s’agit d’une hormone du stress. Votre glande pituitaire la produit en réponse au stress. Elle fait tout autant partie de votre réponse au stress que l’adrénaline qui fait battre votre cœur. Quand l’ocytocine est libérée durant la réponse au stress, cela vous incite à chercher de l’aide. Votre réponse biologique au stress vous pousse à exprimer vos sentiments à quelqu’un au lieu de refermer le couvercle dessus. Votre réponse au stress veut s’assurer que vous remarquerez si quelqu’un d’autre dans votre vie est en difficulté, pour que vous puissiez vous soutenir mutuellement. Quand la vie est difficile, votre réponse au stress veut que vous soyez entouré par des gens qui se soucient de vous.

9:32 Bon, alors, de quelle façon cette connaissance du bon côté du stress va-t-elle vous donner une meilleure santé ? Eh bien, l’ocytocine n’agit pas seulement sur votre cerveau. Elle agit aussi sur votre corps, et l’un de ses rôles principaux dans votre corps est de protéger votre système cardio-vasculaire des effets du stress. C’est un anti-inflammatoire naturel. Elle aide également les vaisseaux sanguins à rester détendus pendant le stress. Mais mon effet préféré sur le corps agit en fait sur le cœur. Votre cœur possède des récepteurs pour cette hormone, et l’ocytocine aide les cellules cardiaques à se régénerer et à guérir de tout dommage provoqué par le stress. Cette hormone du stress renforce votre cœur, et le truc cool, c’est que tous ces bénéfices physiques de l’ocytocine sont renforcés par des contacts sociaux et le soutien social. Ainsi, lorsque vous tendez la main aux autres en situation de stress, soit pour demander de l’aide, soit pour aider quelqu’un d’autre, vous libérez plus de cette hormone, votre réponse au stress devient plus saine, et en fait vous récupérez plus rapidement du stress. Je trouve cela extraordinaire, que notre réponse au stress ait un mécanisme intégré de résistance au stress, et que ce mécanisme soit les relations humaines.

10:49 Je veux terminer en vous citant une autre étude. Et écoutez bien, parce que cette étude pourrait aussi sauver une vie. Cette étude a suivi près de 1 000 adultes aux États-Unis, âgés de 34 à 93 ans. Ils ont commencé l’étude en demandant : « Quelle quantité de stress avez-vous connue l’année dernière ? » Ils ont également demandé : « Combien de temps avez-vous passé à aider vos amis, vos voisins, et les personnes autour de vous ? » Puis ils ont utilisé les archives publiques durant les cinq années suivantes pour savoir qui était mort.

11:26 Ok, les mauvaises nouvelles d’abord : pour ceux qui ont vécu un stress majeur, comme des difficultés financières ou des crises familiales, le risque de décès a augmenté de 30 %. Mais — et j’espère que vous vous attendiez à un désormais — mais ce n’était pas vrai pour tout le monde. Les gens qui ont passé du temps à s’occuper des autres n’ont montré absolument aucune augmentation du risque de mortalité liée au stress. Zéro. Prendre soin des autres a créé une résilience. Et ainsi, nous voyons une fois de plus que les effets néfastes du stress sur notre santé ne sont pas inévitables. La manière dont vous pensez et dont vous agissez peut transformer la façon dont vous vivez le stress. Lorsque vous choisissez de voir votre réponse au stress comme utile, vous créez la biologie du courage. Et quand vous choisissez de communiquer avec les autres en situation de stress, vous pouvez créer la résilience. Maintenant, je ne demanderais pas nécessairement à éprouver plus d’expériences stressantes dans ma vie, mais cette connaissance m’a donné une toute nouvelle appréciation du stress. Le stress nous donne accès à nos cœurs. Ce cœur compatissant qui trouve sa joie et son sens en se connectant avec les autres, et oui, votre cœur physique, qui bat et travaille si dur pour vous donner de la force et de l’énergie, quand vous choisissez de percevoir le stress de cette façon, vous arrivez non seulement à mieux faire face au stress, mais vous faites en réalité une déclaration assez profonde. Vous dites que vous pouvez faire confiance à vous-même pour affronter les défis de la vie, et vous vous rappelez que vous n’avez pas à y faire face seul.

13:20 Je vous remercie.

13:21 (Applaudissements)

13:31 Chris Anderson : C’est assez incroyable, ce que vous nous dites. Il me semble étonnant qu’une croyance au sujet du stress puisse faire une telle différence sur l’espérance de vie de quelqu’un. Comment cela pourrait-il aboutir à des conseils, par exemple si quelqu’un fait un choix de vie entre, disons, un emploi stressant et un emploi non stressant, est-ce que le choix importe ? Est-il tout aussi sage d’opter pour un emploi stressant aussi longtemps que vous pensez pouvoir y faire face, en quelque sorte ?

13:59 Kelly McGonigal: Oui, et une chose que nous savons avec certitude est que chercher à donner un sens à votre vie est meilleur pour votre santé que d’essayer d’éviter l’inconfort. Et donc je dirais que c’est vraiment la meilleure façon de prendre des décisions, que d’aller vers ce qui donne un sens à votre vie, puis de vous faire confiance pour gérer le stress qui s’ensuivra.

14:14 CA : Merci beaucoup, Kelly. C’est plutôt cool. KM : Merci.

14:16 (Applaudissements)

Share
Publié dans Santé, Travail | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Des grenouilles bruyantes indésirables

Share

Quand des grenouilles bruyantes font de Grignols un Clochemerle !

Lu sur le site de France Bleu, cet article de Benjamin Fontaine :

Annie et Michel Pecheras habitent Grignols à quelques kilomètres de Périgueux, en Dordogne. Ils viennent d’être condamnés par la cour d’appel de Bordeaux àN combler leur mare. Le coassement des grenouilles gêne leurs voisins installés à une dizaine de mètres du point d’eau.

Vivre à la campagne c’est courir un risque (!). Celui d’être réveillé par le chant du coq, le beuglement d’une vache…ou le coassement des grenouilles. A Grignols à une vingtaine de kilomètres au sud de Périgueux, Annie et Michel Pecheras sont en guerre ouverte avec leurs voisins. Ces derniers les poursuivent en justice pour les contraindre à combler leur mare de 300 mètres carrés. Ils seraient épuisés par le coassement des grenouilles pendant la saison des amours. Ils ont perdu leur procès en première instance mais la cour d’appel de Bordeaux vient de leur donner raison.

Ecoutez ici le coassement des grenouilles.

J’en ai dans mon jardin, et cela peut être nettement plus bruyant … mais j’adore et quand c’est trop bruyant (dans notre cas,  leur bassin jouxte notre chambre !), et bien … je mets des boules Quies !

Les ennuis ont commencé en 2012

« C’est un endroit très paisible, moi je viens me reposer ici une demi-heure tous les soirs, regarder les animaux, » raconte Annie, les larmes aux yeux. Évoquer ce qu’elle appelle « son paradis » et l’idée qu’il puisse disparaître la fait souffrir. « Je ne comprends pas que l’on puisse s’en prendre comme cela à nous alors qu’on vit paisiblement dans ce village. » Les ennuis avec leurs voisins de la maison mitoyenne ont commencé un peu avant 2012. Il y a bien eu des tentatives de conciliation mais elles n’ont rien donné. « Ils ne sont jamais venus » explique les plaignants.

Des nuisances estimées à 63 décibels

Un expert aurait jaugé la nuisance à 63 décibels. « C’est vrai que ça fait du bruit, mais il n’y a pas plus d’une trentaine de grenouilles, il ne faut pas exagérer, » soupire Michel. « On est à la campagne, c’est malheureux de ne pas pouvoir supporter le bruit des animaux. » Les voisins assurent que la situation est pourtant invivable, ils remettent aussi en cause la légalité de la mare. « Elle est au cadastre, je l’ai même déplacée, avant elle était au pied de leur mur, je pensais bien faire, » se défend Michel.

L’Internaute, nous propose l’échelle des décibels :

Decibels

Déboutés par la cour d’appel de Bordeaux, qui vient de rendre son jugement, les époux Pecheras ne comptent pas en rester là. Pas question pour eux de remplir ce trou d’eau. « Les grenouilles sont des espèces protégées, on ne va pas les chasser! » déclare Annie.

La prochaine étape pour ces anciens restaurateurs c’est la cour de Cassation. Ils espèrent faire reconnaître l’utilité de leur mare. « Si les pompiers doivent venir éteindre un feu, c’est le point d’eau le plus proche, » argumente Michel qui a également contacté l’association de défense des animaux sauvages, l’Aspas. Son porte-parole, Michel Giraud est prêt à les soutenir. « Une mare c’est une zone humide et c’est très important pour la biodiversité et les grenouilles sont très importantes, même si je reconnais que leur coassement peut être pénible, mais cela dure deux mois…il faut arrêter de vouloir aseptiser la nature ! » S’ils venaient à perdre devant la cour de Cassation, les époux Pecheras pourraient être contraints de verser plusieurs milliers d’euros à leurs voisins.

https://www.dailymotion.com/video/x4f6oh3

Voulez-vous tout savoir sur les grenouilles ? C’est ici.

Pour ces personnes, gênées par les grenouilles, il faudrait juste qu’elles se posent la question de savoir pourquoi elles habitent Grignols.
Pourquoi en visitant les lieux, elles n’ont pas davantage regardé leur environnement.
Qu’elles s’informent : la durée des amours durent deux mois …
Peuvent-elles isoler phoniquement leur maison  ? renforcer leur mur en en faisant un mur anti-bruits ?

Est-ce aux autres de partager leur inadvertance ?

Le tribunaux n’ont-ils rien d’autre à statuer de plus urgent ?

Des grenouilles bruyantes, mais en or !

« S’ils venaient à perdre devant la cour de Cassation, les époux Pecheras pourraient être contraints de verser plusieurs milliers d’euros à leurs voisins. »
Plusieurs milliers d’euros ? pour le coassement de quelques grenouilles  ! Avons-nous bien lu ? Sont-elles en or ?

A moins, qu’il n’y ait un autre problème ! Mais dans ce cas, quel est-il ?

Une pétition est en cours sur le site Change.org. Signez la massivement !

 

Share
Publié dans Environnement, Pétitions | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Primaire.org : choisir vos représentants

Share

Advertance souhaite vous faire découvrir La Primaire.org, une initiative citoyenne porteuse d’un vrai espoir pour les 87% de citoyens français qui, comme vous peut-être, ne se reconnaissent plus dans les partis politiques.

LaPrimaire

Qu’est-ce que LaPrimaire.org ?

LaPrimaire.org est une primaire ouverte, organisée pour permettre aux Français de choisir librement, de manière transparente et démocratique, les candidats qu’ils souhaitent voir se présenter à l’élection présidentielle de 2017 (voir notre manifeste).

Quel intérêt ?

Aujourd’hui en France, les partis politiques (365,000 personnes soit 0,5% de la population) désignent les candidats aux élections alors que les citoyens les rejettent massivement. L’objectif de LaPrimaire.org est d’insuffler un nouvel élan démocratique à notre pays en favorisant le renouvellement de notre classe politique.

Comment ça marche ?

Un processus de sélection des candidats (voir le déroulement) a été spécifiquement mis au point pour permettre une primaire démocratique à laquelle toute personne peut se présenter et au sein de laquelle toutes les idées peuvent s’exprimer.

Comment participer ?

Pour participer, en tant que citoyen ou candidat, inscrivez-vous dès aujourd’hui. Il est important de s’inscrire dès à présent car la primaire n’aura pas lieu si moins de 100,000 citoyens sont inscrits au moment du vote.

Qui organise ?

LaPrimaire.org est organisée de manière entièrement bénévole par des citoyens ordinaires indépendants des partis politiques via une association loi 1901.

Qui finance ?

Pour financer LaPrimaire.org, nous avons ouvert une . Si vous estimez que ce projet est utile pour l’avenir de notre démocratie, n’hésitez pas à , selon vos moyens, peu importe le montant. Chaque don compte afin que la primaire puisse avoir lieu.

Continuer la lecture

Share
Publié dans Conscience, Pétitions | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Simon de Baene : l’honnêteté et le courage

Share

Simon de Baene, P-DG de GSOFT une société québécoise de génie logiciel, réputée grâce aux logiciels Sharegate and Officevibe), est un jeune trentenaire qui n’a connu que la réussite et cela très tôt, jugez-en ci-dessous

Simon De Baene

jusqu’au jour où …. il vous raconte lui-même la suite :

C’était le samedi 2 avril 2016 vers 11h30 AM, j’étais sur la scène de TEDx au HEC Montréal et j’ai vécu le pire cauchemar de toute ma vie.

J’ai échoué.

Croyez-moi, ce n’est pas une phrase facile à dire, surtout quand tu t’appelles Simon De Baene.

J’ai seulement 30 ans et je suis à la tête de l’une des organisations les plus solides au pays. Je suis parti d’absolument rien à 20 ans et je suis maintenant entouré d’une équipe exceptionnelle de 150 personnes qui ne cesse de s’agrandir chaque jour. J’ai la chance de travailler dans un environnement complètement fou. Je viens tout juste de célébrer avec mon équipe une croissance de 100% de nos revenus en moins de 12 mois. Je me fais souvent dire que je suis inspirant et que je fais une différence dans la vie des gens. Je reçois très souvent des compliments pour mes accomplissements. Les gens veulent me suivre dans mes folies, j’ai la tête remplie d’idées et je veux changer le monde. Bref, j’ai une vie de rêve et j’ai confiance en moi plus que jamais.

Quand tout va si bien, tu te sens invincible et l’échec c’est pour les autres. C’est là que ça devient dangereux.

Il y a quelques mois, j’ai reçu l’invitation pour être conférencier à l’événement TEDx et c’est avec énormément de fierté que j’ai accepté de relever le défi. Pour moi, c’était un rêve que j’allais vivre et j’étais vraiment excité à l’idée.

Je suis habitué de parler devant beaucoup de monde, la vision GSOFT sur le bonheur au travail n’a jamais été aussi claire, je suis extrêmement passionné de mon sujet qui touche tout le monde, les gens aiment mon style de présentation et j’ai même reçu la meilleure note lors de ma conférence précédente. J’avais tout pour réussir une performance mémorable. Like a walk in the park.

La préparation

TEDx, c’est 18 minutes maximum. Pas de souffleur. Support visuel optionnel.

Je suis quelqu’un qui parle du coeur, je préfère donc improviser et garder la ligne directrice grâce à un support visuel. Le risque en improvisant c’est de ne pas maximiser l’impact du message, car tu peux facilement oublier de mentionner des choses importantes, ce qui va à l’encontre d’un TED talk. J’ai donc choisi de ne pas improviser ma présentation, chose que je n’avais jamais fait avant. De plus, pour garder l’attention des gens sur mes mots, j’ai choisi de ne pas utiliser de support visuel. Continuer la lecture

Share
Publié dans Travail | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

RDA : le mystère des enfants volés, un secret bien gardé

Share

En RDA, les enfants étaient volés à leurs familles

Ces enfants étaient volés à leurs familles pour devenir des citoyens exemplaires, élevés dans ce qui était bon et juste aux yeux du gouvernement socialiste de la RDA.

De 1949 à la chute du mur de Berlin en 1989, la RDA (République Démocratique Allemande), petite soeur modèle du grand frère soviétique, a eu pour ambition de fabriquer un  » homme nouveau « , le citoyen idéal dans le meilleur des mondes socialistes.
Elle a ainsi mis en place un programme d’enlèvement d’enfants à leurs familles.

Pour l’exécuter le régime s’est appuyé sur la plus efficace et la plus redoutable police politique du bloc de l’est : la Stasi (StaatsSicherheit : Ministère de la Sécurité d’Etat) et sur les services sociaux à l’enfance.

En 2013, pour AB Groupe, Anne Veron et Gadh Charbit ont établi ce documentaire sur le mystère des enfants volés.

A l’époque, la RDA a pour ambition de fabriquer le parfait citoyen communiste : l’homme nouveau.

Margot Honecker, ministre de l’Education de la RDA de 1963 à 1989, est à l’origine de ce programme, qu’elle compte bien faire appliquer par tous les parents.
Cela lui est d’autant plus facile que son mari est Erich Honecker, chef d’État de la RDA et le secrétaire général du parti au pouvoir, le Parti Socialiste Unifié d’Allemagne (SED).

Tous les deux ont trouvé refuge au Chili après la chute du Mur de Berlin.

Dès que vous étiez catalogué comme « asocial », l’Etat s’arrogeait le droit de rectifier et de subtiliser l’enfant à sa famille afin de le remettre dans le droit chemin.

Estimation : 10 ooo enfants enlevés de force à leurs parents car l’Etat savait ce qui est bon pour eux !

Image de prévisualisation YouTube

Helga Labs, fugace et dernière Ministre de l’Education, n’arrive pas à comprendre ce qu’il y a de terrible dans ces histoires. Elle reste persuadée que tout était parfait !
Ne dit-on pas « l’enfer est pavé de bonnes intentions ».
Se méfier de toutes ces idéologies qui veulent toujours faire  notre bonheur malgré nous !

Est-ce parce qu’Angela Merkel est une ancienne de la RDA ou bien est-ce par peur de voir les victimes réclamer de l’argent ? Il semble que la vérité soit bien difficile à émerger.

Pour en savoir plus sur la RDA et ce qui s’est passé, rendez-vous sur le blog Art et Cinémas.

Share
Publié dans Conscience | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bonne fête Maman

Share

Bonne fête Maman ou Bonne Fête Grand-Maman !
Toutes les grand-mères sont des mères. Pourquoi faire une fête à part ?

Que fait une mère ?

C’est vrai que le travail d’une mère est à inventer à chaque instant en fonction de ce qui se présente. Il est le job le plus varié qui soit !

Cette année, ni ses enfants, ni ses petits-enfants, ni ses arrière-petits-enfants ne pourront souhaiter « bonne fête » à ma mère.

Mais quelle est la partie du corps de nos mères que nous connaissons par cœur sans forcément y faire très attention ?
Quel est cet organe qui a le pouvoir d’apaiser et de soulager les maux ?
Par où passent les soins de l’âme, du cœur, du corps ?
Qui a le don de caresser et de corriger un geste maladroit ?
Les mains de nos ainées, nos mains.

Mains

Je connaissais bien les mains de ma mère. C’est pourquoi je reprends ce texte que je connais depuis longtemps et que je lui ai toujours dédié au fond de mon cœur, bien qu’elle ait été ma mère et non ma grand-mère.

Les mains de ma grand-mère

« Ma grand-mère, ayant plus de 90 ans, était assise, l’air affaiblie sur le banc du patio. Elle ne bougeait pas, seulement assise, la tête vers le bas, fixant ses mains.
Quand je me suis assise auprès d’elle, elle ne bougea pas, aucune réaction.
Je ne voulais pas la déranger, mais après un long moment de silence, je me suis informé si elle était correcte.
Elle leva la tête et me sourit. « Oui je suis correcte, merci de t’en informer » dit-elle de sa voix forte et claire.
« Je ne voulais pas vous déranger, grand-mère, mais vous étiez assise là, fixant vos mains et je voulais savoir si tout était correct pour vous » lui ai-je dit.
« As–tu déjà regardé tes mains? » me dit-elle. « Je veux dire vraiment regarder tes mains? »
J’ai alors lentement ouvert mes mains et les fixai. Les retournai, m’en frottai les paumes. « Non, je pense que je n’ai pas vraiment regardé mes mains » lui dis-je et me demandant ce qu’elle voulait dire.
Grand-mère me sourit et me raconta cette histoire.
« Arrêtes toi et réfléchis un peu au sujet des mains que tu as, comment elles t’ont si bien servi depuis ta naissance. » Mes mains, ridées, desséchées et affaiblies ont été les outils

Continuer la lecture

Share
Publié dans Fêtes | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Ron Finley, le gangster jardinier de Los Angeles

Share

Ron Finley, c’est un homme qui par son énergie a réussi à transformer son environnement.

Le gangster jardinier de Los Angeles

Ron Finley, le gangster jardinier de Los Angeles

Nous savons que les émotions sont de l’énergie et que cette énergie va produire des merveilles ou des cataclysmes en fonction de son utilisation.

Et bien, à Los Angeles, Ron Finley a ressenti une immense colère devant le gâchis ambiant :
– malbouffe
– désoeuvrement
– terrains inoccupés

et il a transformé cette immense colère en action : remédier à cet état de fait en retrouvant une autonomie alimentaire et ainsi manger sain, bio et local.

L’idée était simple, mais pour la réaliser, il fallait pouvoir cultiver soi-même son jardin. Le hic : les terrains ne lui appartenaient pas ! C’est ainsi qu’il est devenu gangster jardinier en plantant des légumes illégalement.

Comment s’y est-il pris ?

Il a créé une association L.A. Green Grounds et partout où un espace est disponible il crée un potager bio. Chacun peut se servir.

Ainsi, pour Ron Finley, occuper l’espace de cette manière c’est dessiner sa propre réalité. Il se voit comme un graffeur, faisant pousser des graffiti végétaux.

Il a donné une conférence à TED que vous pouvez suivre ci-dessous (sous-titres en français disponibles)

Image de prévisualisation YouTube

Phrases de Ron Finley à méditer en advertance

J’ai particulièrement aimé quelques unes de ses phrases :

Continuer la lecture

Share
Publié dans Education, Environnement, Naturel et bio, Vies avec advertance | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Racines chrétiennes de la France et même de l’Europe

Share

Racines chrétiennes de la France, l’affirmation qui étonne.

En janvier 2015, j’avais écrit un post qui s’intitulait « Vigilance pour la liberté, qui rime avec vérité » qui indiquait que la grande maison d’édition HarperCollins avait supprimé Israël des cartes du Moyen Orient . Je vous redonne brièvement le texte :

La maison d’édition américaine HarperCollins s’est excusée, mercredi 31 décembre, après que la presse a révélé la publication d’atlas destinés aux écoles anglophones du Moyen-Orient dans lesquels l’Etat hébreu n’apparaît pas.

Dans les cartes présentées dans ces manuels, les frontières de la Jordanie et de la Syrie sont étendues sur le territoire israélien, relève l’hebdomadaire catholique britannique The Tablet (article en anglais), qui a remarqué cette omission. Sont bien indiquées, en revanche, la bande de Gaza et la Cisjordanie.

Curieux comme procédé, non ?

Racines chrétiennes de la France

Et bien, ce genre de procédé existe aussi chez nous, où d’aucuns sont tentés par la falsification, l’omission ou … les fausses croyances.

J’ai l’impression qu’en ce moment, nos pseudo-élites s’égarent sur des terrains éloignés de nos préoccupations … est-ce pour masquer leur incurie ?

Alors que dans nos villes et villages les églises sont présentes, que les campagnes sont émaillées de clochers, d’aucuns font des déclarations sur leurs croyances, tel M. Pierre Moscovici qui déclare : « l’Europe n’est pas chrétienne, je ne crois pas aux racines chrétiennes de l’Europe, l’Europe est diverse ».

Clocher de France

Est-ce que l’histoire et la géographie sont de l’ordre de la croyance ou de la réalité ? Peut-on par idéologie personnelle balayer ce qui ne convient pas ?

Voici ce que répond Maxime Tandonnet dans FigaroVox:

Continuer la lecture

Share
Publié dans Enseignement | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Aidez le cirque Romanès : le cirque le plus poétique

Share

Aidez le cirque Romanès pour garder les traces de la culture tzigane.

Cirque Romanès

Le cirque Romanès

Comme le dit le blog d’Emilie:

« Contrairement à la majorité de la population mondiale, le peuple tzigane est un peuple nomade. Ce qui signifie qu’ils ne vivent pas dans un lieu fixe mais au gré de leurs voyages. Pour cela, les tziganes utilisent en général des roulottes tirés par des chevaux et plus récemment, des caravanes tractées par des automobiles. Ce mode de vie leur ont permis de développer des métiers comme la vannerie, la chaudronnerie mais aussi les métiers du spectacles tel que le cirque, les orchestres , les marchés … Pour les Tsiganes, l’accumulation de biens importe peu ; l’essentiel est de vivre et de subsister au jour le jour. « 

Lorsque l’on pense à un cirque différent, on pense immédiatement à Bartabas, qui a été influencé par l’art tzigane. Mais il en existe un autre : le cirque Romanès, l’unique cirque tzigane au monde. Un cirque plein de poésie. Leurs spectacles mélangent l’acrobatie, le jonglage ainsi que le chant tsigane.

Ce cirque a été créé par Alexandre Romanès. Voici son histoire, telle qu’il la décrit :

Ma famille fait du cirque avec un chapiteau depuis la première guerre mondiale. Avant, mon arrière-grand-père donnait un spectacle en plein air sur la place du village. Il allait de village en village avec ses trois femmes, ses enfants et un ours.  « L’embêtant, disait-il, c’est l’ours. »
A 25 ans, j’ai quitté le cirque familial, le cirque de mes parents ressemblait de plus en plus à un hangar pour avions, j’ai jeté l’éponge, je suis parti. Pendant quelques années j’ai fait mon numéro d’équilibre dans la rue. J’étais depuis longtemps attiré par la poésie, je me suis lié d’amitié avec des poètes : Jean Genet, Jean Grosjean, Christian Bobin, Jean-Marie Kerwitch, Thierry Metz, Dominique Pagnier.
J’ai travaillé à l’élaboration d’un spectacle de cirque avec Jean Genet. Il y avait assez de matériel pour faire 4 heures de spectacle. Quand il a fallu passer à la réalisation, j’ai pris ma voiture et je suis parti sur les bords de la Loire faire des paniers en osier…
Dix ans plus tard, je redécouvre le cirque dans le campement tsigane de Nanterre. J’ai rencontré Délia que j’ai épousé, j’ai acheté un petit chapiteau, un vieux camion, quelques caravanes, et nous avons pris la route. Quelques gitans dans une piste, Délia au chant, entourée d’un violon, d’une contrebasse et d’un accordéon.
Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais imaginé avoir autant de succès avec un spectacle aussi dépouillé. Le violoniste Yehudi Menuhin m’a dit : « Jusqu’à mon dernier jour je penserai à vous.  »  La vie n’est jamais comme on croit.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aujourd’hui, le cirque Romanès est en grand danger. Ils ont besoin d’argent pour continuer l’aventure et offrir du rêve à tous, pour faire perdurer cette magie unique.
Voici leur appel au secours

Continuer la lecture

Share
Publié dans Pétitions, Vies avec advertance | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’école dynamique : l’avenir de l’école ?

Share

L’Ecole Dynamique ? Une école … dynamique, il y aurait-il une confusion ? ou bien sommes-nous projetés en 2050 ?

En effet, parler avec des enseignants (surtout à partir du collège) revient à les regarder s’arracher les cheveux devant l’inertie des enfants, leur manque de curiosité.

Pour Advertance, il est grand temps que les adultes se remettent en cause au lieu de critiquer les enfants et qu’ils comprennent comment ils ont pu pervertir autant d’enfants. Il faut reconnaître qu’un tel massacre relève de l’exploit !

Pourtant, la vérité oblige à dire que ces enfants ne sont que le reflet de ce qu’on leur a inculqué :
– ne pas bouger
– poser des questions quand cela n’importune pas l’enseignant
– suivre le programme d’une journée : un peu de tout et rien à fond
– être obligé de quitter une matière qui vous enchante pour passer à autre chose qui vous barbe
– faire des pauses à heures fixes
… bref, le quotidien de tout programme scolaire, qui rend malheureux les enseignants et les enseignés : tableau perdant-perdant !

L'école de demain

Certains enseignants, fiers de leur métier et se sentant investis d’une mission, ont osé protester, ont écrit des livres, tiré les sonnettes d’alarme, fait des expériences différentes et porteuses de fruits : rien ne bouge. Le mammouth – selon l’expression chère à Claude Allègre et qui lui a coûté cher – se repose, fier de lui, inconscient des dérives … Le mammouth est parfait : ce sont les enfants qu’il faut réformer !

Continuer la lecture

Share
Publié dans Enseignement | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire